Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Le Journal de David Holzman pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Le Journal de David Holzman


Jim McBride
États-Unis, 1967
Production : Paradigm Films

73'
Anglais
Français


Résumé


Sûr que le cinéma c’est (Godard l’a dit) "la vérité 24 fois par seconde", le jeune new yorkais David Holzman se lance, caméra à l’épaule et magnéto en bandoulière, dans un journal filmé de sa vie quotidienne, espérant de cette mise en abîme (avec auto-réflexions sans fin du filmeur) extraire le sens de la vie, de sa vie, de l’art, de l’amour… Sa petite amie Penny finira par les virer, lui et son cinéma permanent. De cette traque tantôt pertinente, tantôt comique, souvent pathétique, David sortira vraiment abîmé et aura tout perdu, y compris son matériel de tournage !

L'avis de Tënk


Jim McBride s’amuse (mais en prenant le sujet esthétiquement au sérieux) à pousser à son paroxysme une certaine logique du "cinéma-vérité", très à la mode en cette fin des années 60 (du 20e siècle). La caméra de cinéma direct est censée surprendre et révéler la vérité cachée du monde et des gens. D’ailleurs le film a été pris pour un documentaire par nombre de spectateurs à l’époque. "Le Journal de David Holzman" est la parodie à la fois du fondu de Nouvelle Vague et du fada de home movie. Prétendant abolir le décalage entre l’art et la vie ("le cinéma, c’est la vie"), sa "candid camera" finit par le couper de tout. Attendant d’elle ce qui manque à sa vie, David s’enferme dans un cinéma autiste et autophage, à l’opposé de l’ouverture au monde que promettait ce troisième œil.

François Niney
Docteur en Philosophie et en Études cinématographiques, critique et documentariste

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jim McBride

Jim McBride est né en 1941 à New York aux États-Unis. Il est réalisateur et écrivain, connu pour "Big Easy, le flic de mon cœur" (1986), "Le Journal de David Holzman"(1967) et "À Bout de Souffle Made in USA" (1983).

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Vertus du faux