Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Carnaval Nouvelle-Orléans


François Reichenbach
France, 1965
Production : Les Films du jeudi
9'
Français
Anglais


Résumé


Le carnaval a pour ancêtre la fête des fous. Au Moyen-âge, entre Noël et l’Épiphanie, on avait le droit de faire tout ce qui d’ordinaire était défendu. Les pauvres pouvaient se moquer des riches, les humbles des puissants. On élisait un mendiant "pape des fous", on se déguisait en bœuf, en vache, en cerf ou autres divinités païennes. À la Nouvelle-Orléans, le carnaval a gardé ce goût de liberté. Soudain, tout est permis, même l’extravagant, même l’absurde.

L'avis de Tënk


Des tambours et les cris de la foule. Dès ses premiers instants, ce très court métrage tourné en 1958, réussit à nous plonger dans l'ambiance d'un des carnavals les plus célèbres au monde. Parmi les défilés de chars et les masques de King Kong, se détache un groupe d'hommes noirs dansant au son de boîtes de conserves. À la Nouvelle Orléans, renverser les normes ne se limite pas à remettre en cause les barrières sociales ou de genre. La question raciale s'invite et rappelle que la ville fut l'un des plus grands marchés aux esclaves du pays, avant de devenir le berceau du jazz. Dès demain, Mardi gras sera terminé et la ségrégation encore en vigueur en Louisiane. Mais le temps est proche où les afro-américains ne voudront plus rendre leurs sceptres et tenues d'apparat.

Éva Tourrent
Responsable artistique de Tënk

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

François Reichenbach

François Reichenbach est un cinéaste français né en 1921 et décédé en 1993. Cousin du producteur de cinéma Pierre Braunberger, neveu du collectionneur Jacques Guérin et du peintre Jean Guérin, il a débuté comme commissionnaire de tableaux aux États-Unis. Double national franco-suisse, il a fait des études de musique à Genève. Il a été musicien durant la guerre et a écrit des chansons pour Édith Piaf entre autres. Il s'est ensuite installé en France avant de partir pour les États-Unis. Il commence à réaliser des films au début des années 50, consacrés à des personnalités ou à des impressions ressenties au cours de ses nombreux voyages à travers le monde. Il a ainsi réalisé des portraits d'Orson Welles, Yehudi Menuhin, Arthur Rubinstein, Herbert von Karajan, mais aussi de Johnny Hallyday, Brigitte Bardot, Barbara, Mireille Mathieu, de sportifs, d'artistes, etc. Amateur de masques mexicains, il a fait don de sa collection qui est exposée au Musée d'Arts Africains, Océaniens, Amérindiens de la La Vieille Charité à Marseille.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Un air de fête : ordre et désordres