Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Tout peut arriver pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Louez ce film
48h pour 2€

Tout peut arriver


Marcel Łoziński
Pologne, 1995
Production : Studio Filmowe Kalejdoskop
39'
Polonais
Français


Résumé


Un petit garçon de 6 ans, un beau jour de printemps, parcourt avec sa trottinette les allées du parc Lazienski à Varsovie. Il fait beau, les arbres sont en fleurs. Sur les bancs, des personnes âgées réchauffent leurs vieux os et rêvent de leur jeunesse. C’est là que le cinéaste intervient : il demande au jeune Tomek - qui est son propre fils - d’aller bavarder avec les vieillards immobiles et il filme de loin leur conversation. L’enfant a les curiosités existentielles sur la mort, la vieillesse, la solitude, coutumières à son âge. Les solitaires désarmés par tant de fraîcheur répondent à ces graves questions dont ils ont vécu douloureusement les réponses. La guerre est là, en filigrane, qui a bouleversé toutes ces existences, mais Tomek aborde la vie, les oiseaux, les cygnes, les écureuils avec tant de naturel qu’il est en soi une promesse de bonheur.

L'avis de Tënk


"Fin de siècle" était notre premier film. Avec Simon Zaleski, nous venions du monde de la fiction, nous avions vu peu de documentaires. Et nous étions impatients d'en découvrir. Après la présentation, houleuse, à Berlin en 1995, nous avons été invités dans d'autres festivals. Nous regardions tous les films.
Un soir, je ne sais plus où, nous avons vu "Tout peut arriver". Nous avons été émus et touchés. Nous avons senti un lien de très fort en commun entre notre film et celui de Łoziński, qui tous les deux fonctionnent sur le même dispositif. On est dans un lieu unique, là un parc, ici un magasin, on y pose des questions, on y est en représentation, le fonctionnement, la mémoire d'un monde apparaît à travers ceux qui en témoignent.
En revoyant le film, je pense à Simon, petit garçon intrépide et farfelu qui aimait courir dans les parcs de Łódź sa ville natale et qui avait appris à se débrouiller dans le système communiste dont il saisit la dimension tragique et drôle dans "Fin de siècle".
Tomek, le petit garçon intense de "Tout peut arriver", qui n'a rien connu de tout çà, lui ressemble, cela me semble encore plus évident aujourd'hui.

Marilyn Watelet
Réalisatrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Marcel Łoziński

Marcel Łoziński est né en 1940 à Paris. Il est l'un des documentaristes polonais les plus reconnus à l'étranger. Avant de s’inscrire à l’École nationale de cinéma de Łódź en 1967, Marcel Łoziński, déjà diplômé de la faculté de communication de l’École polytechnique de Varsovie avait travaillé comme ingénieur du son au Studio des films documentaires de Varsovie. Ses films réalisés avant 1989, souvent censurés, témoignent de la société polonaise et de la chute du régime communiste. Il a ensuite réalisé plusieurs films, qui l'ont fait connaître à l'étranger, le plus connu étant "89 mm d'écart", nommé en 1994 pour l'Oscar du Meilleur court métrage. Depuis 1972, il a réalisé 22 films. Il est, depuis 1995, membre de l’Académie américaine des arts et des sciences du cinéma. Il a obtenu en 2004 le Prix de la liberté décerné au Festival international du film de Berlin.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Regards de Belgique