Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir L'Objet pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

L'Objet


Jacques-Louis Nyst
Belgique, 1974
Production : ICC d'Anvers

11'
Français


Résumé


La découverte d'un jouet d'enfant : une petite cafetière métallique de couleur bleue pose une complète énigme à un archéologue du futur. Le scientifique n'a plus aucune information sur la civilisation du 20ème siècle. Patiemment il va tenter de trouver la signification de l'objet. Son imaginaire, en s'éloignant de la vérité historique, va progressivement s'approcher de l'univers du rêve, dont la seule réalité est la tendresse et la fragilité.

L'avis de Tënk


De tous les objets filmiques qui me sont proches, celui de Nyst est le plus curieux, insolite. Inquiétant. Curieux par son élégante obstination à jouer, à formuler des hypothèses quant aux vies possibles d’un objet ordinaire appelé Germany … une théière. Insolite par l’obsédante insistance avec laquelle le quotidien, le banal redeviennent étranges. Le sérieux keatonien du conférencier me séduit encore par l’émerveillement que ses gestes et ses palabres dégagent. Quelle langue parle une théière ? Quelles traces laisse-t-elle dans l’Histoire ? Dans quelle généalogie inscrire ce récipient métallique muni d’une minuscule oreille ? Par une incongruité assumée, l’auteur questionne mon rapport au temps, à la disparition, à l’imaginaire comme prémisse nécessaire à la pensée. Paradoxalement, le récit science-fictionnel accouche d’un film explorant ce que nous appelons le réel. En archéologue du futur et en fossoyeur carnavalesque du naturalisme, Nyst opère – en 11 min. - une incursion ironique dans une question que le cinéma fréquente depuis sa naissance : que peuvent les images face à la mort ?

Claudio Pazienza
Cinéaste

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jacques-Louis Nyst

Jacques-Louis Nyst (1942-1996) était un vidéaste et éducateur belge. Il a étudié à l'Académie des Beaux-Arts de Madrid, puis à l'Académie des Beaux-Arts de Liège, où il ensuite été professeur de dessin et de vidéo. Il a travaillé en collaboration avec sa femme Danièle Nyst, également vidéaste, de 1983 à 1995. Leur travail a été exposé dans de nombreux lieux internationaux, dont le Musée d'art moderne et d'art contemporain de Liège, le Stedelijk Museum d'Amsterdam, le Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, le Festival international de la vidéo de Tokyo, la Biennale d'Art de São Paulo, le Musée d'Art Moderne de New York, le Centre Georges Pompidou de Paris, l'Institut d'Art Contemporain de Boston, le Musée d'Art Contemporain de Montréal, la Biennale de Paris et le Festival International du Film de Locarno.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Regards de Belgique