Now Future

No future ou Now future ? Cette question souligne à la fois l’inquiétude d’un avenir compromis par les actions déraisonnables d’un capitalisme débridé (cf. le slogan punk des années 70) et la sensation d’une accélération inédite de l’Histoire qui donne à notre présent des allures de dystopies futuristes.
En partenariat avec CorsicaDoc et Documentaire sur grand écran, nous vous proposons une programmation de 6 films sur ces enjeux.
Retrouvez-les également sur les écrans du réseau de la Cinémathèque du documentaire.


“Réchauffement climatique, extinction des espèces, contamination radioactive... Ces dernières années, l’actualité n’a de cesse de nous confronter à l’état catastrophique des relations que nos sociétés entretiennent avec la planète. Le récent rapport du GIEC, publié le 8 octobre dernier, qui appelle les politiques à prendre leurs responsabilités pour éviter “des catastrophes irréversibles autant pour les humains que pour beaucoup d’autres espèces vivantes”, en est le signe.

Mais l’une des caractéristiques de cette crise réside dans l’ampleur, la démesure et la précipitation de ses conséquences, qui tendent à nous laisser paralysés. Comment penser et donc agir face à des bouleversements qui nous débordent ? Le récit d’un monde dans lequel l’Homme viendrait à bout des aléas d’un environnement chaotique et hostile par la marche incessante de ses progrès techniques, a semble-t-il atteint sa limite.

Les films que nous avons choisis de montrer dans cette programmation “Now Future”, ne donnent pas de solutions toutes faites. Ils observent et nous donnent à penser un monde qui a basculé dans une réalité étrange où ce que nous imaginions du futur est parfois déjà présent. Un univers régi par des conceptions du temps et de l’espace souvent paradoxales, dans lequel l’Homme a cessé d’être le seul héros, et doit organiser sa cohabitation avec des entités animales, chimiques, virtuelles ou climatiques.

À travers des formes narratives originales, empruntant volontiers à la fiction voire à la science-fiction, ils nous proposent des récits d’un nouveau genre qui nous obligent à repenser l’action politique et nous enjoignent, par leur créativité, à bâtir des modes de pensée complexes, capables d’appréhender ce réel en pleine mutation.”

Mélanie Pavy
Cinéaste, chercheure et programmatrice pour CorsicaDoc


LA PROGRAMMATRICE

MÉLANIE PAVY


Cinéaste et chercheure, Mélanie Pavy réalise en 2014 son premier long métrage, "Cendres" (en coréalisation avec Idrissa Guiro) pour lequel elle sera pensionnaire durant 7 mois de la Villa Kujoyama à Kyoto. C'est durant ce séjour, quelques mois après la catastrophe dite de "Fukushima", qu’elle découvre dans la presse japonaise l'existence d’un projet : la construction d’une ville japonaise dans le Sud de l’Inde présumée servir de refuge pour l’élite japonaise en cas de nouvel accident nucléaire. En partant de cet événement réel et de l'hypothèse digne d'un scénario de science-fiction qui l'accompagne, elle développe actuellement un travail de thèse pratique - composé de textes, films et installations - dans le cadre du doctorat SACRe, au sein de la Fémis et de l’École Normale Supérieure de Paris (Paris Sciences et Lettres). Elle collabore également pour ce projet au collectif Call It Anything (F93) qui associe scientifiques et artistes autour de la vie après la triple catastrophe de 2011.