Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Encore 16 jours

Offrir ce documentaire

Quand la mer se retire


auteures : Aurélie Boudet , Ecaterina Vidick
Musique originale de : Micusnule
Belgique, 2018
Production : Babelfish
55'
Français


Résumé


À la veille de ses 34 ans, Aurélie apprend qu’elle est gravement malade. Un an après l’annonce de cette maladie, une autre histoire d’Aurélie commence. Une histoire vivante, une histoire animée, pleine d'humour et de joie, autour des moyens qui mènent à la résilience lorsque le fil vient à lâcher. Un récit sonore sur la catastrophe, sur la maladie, sur la vie, sur la mort et sur ce qu’il y a entre.

L'avis de Tënk


Que se passe-t-il dans la tête et le corps d’un être qui se découvre atteint d’un cancer ? Comment se transforme son lien au monde, à l’Autre, à lui-même, et que peut saisir un microphone de cette métamorphose radicale, du sentiment de dépossession d’un soi qui nous apparaît soudain étranger, mais avec lequel il faut continuer à vivre ? Aurélie Boudet et sa complice Ecaterina Vidick travaillent la dialectique entre le for intérieur des protagonistes de cette histoire – extraordinaire dans sa banalité – et leur dehors, accueillent l’épreuve et s’en distancient d'un même mouvement en éclatant la linéarité du récit dans une forme profuse mêlant témoignages, field recording, composition sonore... pour créer un espace d’écoute qui déjoue le pathos sans renoncer à la générosité du partage, à la profondeur d’un échange.

Emmanuel Chicon
Programmateur à Visions du Réel, membre du collectif Sans Canal Fixe (Tours)

Marie-Charlotte Laudier
Journaliste radio et créatrice de documentaires sonores

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteures

Aurélie Boudet

Aurélie Boudet est née en France en 1980 et a grandi au Moyen Orient et en Amérique Latine. Après des études de sciences politiques à Lyon, des expériences journalistiques, une mission en ambassade à Buenos Aires et plusieurs années comme consultante en santé environnementale à Paris, Aurélie s’installe à Bruxelles et s’oriente vers la production de spectacles. En 2010, elle se lance dans la radio avec la réalisation d’une émission mensuelle d’actualités culturelles à Bruxelles, et en participant à la matinale de la radio BXFM. En 2014, elle coordonne le festival international de création radiophonique "Monophonic" organisé à Bruxelles par l’atelier de création sonore et radiophonique (acsr). En 2015, elle suit la formation à la réalisation radio "La Coquille". "Quand la mer se retire" co-réalisé avec Ecaterina Vidick est son premier documentaire radiophonique.

Ecaterina Vidick

Ecaterina Vidick (1981), belgo-roumaine née à Bruxelles, est auteure et réalisatrice de documentaires sonores. Elle sort diplômée de l’INSAS en 2004. Ecaterina axe son travail sur les cadres sociaux quotidiens qui régissent la complexité de l’être humain et s’interroge sur la manière dont le son peut en délivrer une forme réfléchie et poétique. Elle réalise "J’ai une douleur quelque part…", son premier documentaire, en 2004, à l’accueil des urgences d’un hôpital bruxellois, où indigents et étrangers cherchent autre chose que des soins. En 2009, avec son frère Nicolas Sherban Vidick, photographe et musicien, elle signe "Dragalina", un documentaire cinématographique. Elle retourne vers le son avec "Traces" (2009), sur des ateliers de rap et de slam en prison. Pour "L’Heure bleue" (2014), un documentaire autour de l’insomnie, elle collabore avec les musiciens Daniel Perez Hajdu et Nicolas Sherban Vidick. Ecaterina Vidick a remporté le second prix de la création radiophonique du Festival Longueur d’Ondes (Brest) et le prix du Meilleur Son du festival Monophonic (Bruxelles) en 2014 pour "L’Heure bleue" ainsi que le Prix Ondas de "Radio International" (Barcelone) en 2018 et le prix "Coup de cœur Tënk" au festival Phonurgia Nova (Paris) en 2019 pour "Quand la mer se retire". Elle est membre fondatrice de Babelfish, association de production et de diffusion de créations sonores. Elle est également membre du conseil d’administration de l’ACSR, à Bruxelles.