Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur VAD.CNC.FR

Derrière la vitre, la nuit du 13 juillet 2006


Pierre Cassel
France, 2018
Production : Creadoc
16'
Français


Résumé


Le réalisateur ne se souvient plus de la nuit du 13 juillet 2006. Il avait 13 ans, il vivait à Beyrouth en famille et c'était la première nuit d'une guerre.

L'avis de Tënk


La mémoire se fixe sur de rares éléments : la mer et les nuages, un manège d’enfant, le dessin de la moustiquaire, la trajectoire des avions par les vitres de l'appartement, où Beyrouth se laisse voir... Si ces images floues se sont cristallisées, c’est que, paradoxalement, elles disent avec une douloureuse précision les prémices d’une guerre, même si l’enfant, vite rapatrié, est sans souvenir des suites de cette nuit d’été 2006, des bombardements qui ont duré un mois, de l'exode… En alternant récits de souvenirs, fragments et saturation visuelle, le réalisateur cherche d’autres images que les siennes – pour savoir ce qui subsiste d’une nuit, et reconstituer une enfance.

Jimmy Deniziot et Roxanne Riou
Pré-sélectionneurs pour les États généraux
du film documentaire - Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Pierre Cassel

Né en 1992, Pierre Cassel s’intéresse au cinéma documentaire suite à une formation en sciences sociales. En 2016, il s'engage dans une démarche artistique en intégrant le Master de Réalisation documentaire du Créadoc à Angoulême. Marqué par des années de vie à l’étranger durant sa jeunesse au Liban, son travail de fin d’études rend compte de cette expérience.