Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

La Rivière Tanier


June Balthazard
France, 2018
Production : Le Fresnoy

18'
Français
Anglais


Résumé


Ma grand-mère est un mystère. Depuis qu’elle a perdu la mémoire, sa simple évocation suffit à raidir les corps. Que nous caches-tu Marie-Lourdes dans ton épais silence ? Avec un procédé proche de la gravure, ce film d’animation emprunte à l’archéologue le geste qui consiste à creuser, à révéler.

Prix Tënk/Opening Scenes - Visions du réel 2018

L'avis de Tënk


Le crayonné noir et blanc de "La Rivière Tanier" anime et documente bien plus qu'une histoire familiale ou la maladie d'Alzheimer. Créant ses propres traces, l'animation très aboutie de June Balthazard nous permet d'accéder à l'inconscient d'une société créole encore marquée par son passé esclavagiste. Très loin de l'île Maurice des cartes postales, elle nous confronte à notre propre oubli d'anciens colonisateurs.  

Éva Tourrent
Réalisatrice, responsable artistique de Tënk

Retrouvez ici le film suivant de June Balthazard : "Le Baiser du silure" .

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

June Balthazard

Née en 1991 en France, June Balthazard a étudié à l’Institut Supérieur des Beaux-Arts (ISBA) de Besançon et parallèlement, à la Haute École d’Art et de Design (HEAD) de Genève dans le département Cinéma/cinéma du réel. Elle a également fait un post-diplôme au Fresnoy - Studio National des Arts Contemporains où elle a réalisé deux documentaires : "La Rivière Tanier" et "Le Baiser du silure". Son travail mêle des éléments hétéroclites. Elle confronte notamment le documentaire à des formes plus éloignées du réel, qui ne le trahissent pas, mais au contraire l’éclairent, le transfigurent. En ce sens, ses films sont empreints d’un réalisme magique. Son travail a été montré dans des festivals internationaux, tels que le festival du court métrage de Winterthur en Suisse, le festival du court métrage de Clermont-Ferrand en France, le festival du film de Hong Kong en Chine, Go Short aux Pays-bas, les RIDM au Canada ou Visions du réel en Suisse, où elle a reçu le prix Opening Scenes en 2018.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Les films du Fresnoy