Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Un animal, des animaux


Nicolas Philibert
France, 1994
Production : Les Films d'Ici, France 2 cinéma
57'
Français


Résumé


La Galerie de Zoologie du Muséum National d'Histoire Naturelle était fermée au public depuis un quart de siècle, laissant dans la pénombre et dans l'oubli des dizaines de milliers d'animaux naturalisés : mammifères, poissons, reptiles, insectes, batraciens, oiseaux, crustacés... Tourné au cours des travaux de sa rénovation, le film raconte la résurrection de ses étranges pensionnaires.

L'avis de Tënk


Maquillage, retouche des costumes, scénographie… Philibert s'amuse à saisir bien plus qu'un chantier ou une rénovation. Il nous raconte la mise en scène du règne animal par la science. En exhumant les spécimens longtemps remisés dans les stocks du Museum d'histoire naturelle, les scientifiques façonnent le regard du visiteur sur le vivant. Paradoxe suprême d'utiliser pour cela des individus passés de vie à trépas. Subtilement, le film renverse le sens des regards. Les animaux naturalisés sont là, immobiles, les yeux fixes et on s'interroge : n'est-ce pas eux qui, par-delà la mort, nous regardent ?

Eva Tourrent
Réalisatrice et responsable artistique de Tënk

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Nicolas Philibert

Nicolas Philibert est né à Nancy en 1951. Après une licence de philosophie, il se tourne vers le cinéma et devient assistant réalisateur, notamment auprès de René Allio. Il tourne d’abord des films de montagne et d'aventure sportive pour la télévision, puis il se lance dans la réalisation de documentaires. En 2001, Nicolas Philibert réalise "Être et Avoir", gros succès d'audience. Plus de 120 hommages et rétrospectives de ses films ont été organisés de par le monde. Si Philibert a surtout réalisé des documentaires, il précise toutefois que le mot documentariste "contribue à dresser une frontière autour d’un genre qui n’a jamais cessé d’évoluer et dont chacun connaît au contraire la porosité, la variabilité des tracés, les liens presque consanguins qu’il entretient avec celui qu’on lui oppose toujours, celui de la fiction".