Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Sur la piste de Rubiks


Laila Pakalnina
Lettonie, 2010
Production : Hargla Company
30'
Muet


Résumé


Parcours discrètement burlesque à travers l’histoire de la Lettonie soviétique, "Sur la piste de Rubiks" prend pour poste d’observation des aspérités de la vie politique une piste cyclable qui relie Riga à Jurmala. Qui pourrait croire, devant le défilé journalier de promeneurs à chiens, d’adolescents en VTT, de familles en quête de chemins bucoliques ou de joggers pressés que cette piste reste associée à la mémoire d’Alfred Rubiks, l’ex-leader du Parti communiste letton qui a réprimé dans le sang la tentative d’indépendance de 1991 ?

L'avis de Tënk


Un film impressionnant en ce qu'il ne repose sur rien d'autre que le fait d'arpenter et de recueillir les usages d'une piste cyclable. Tout le talent de Laila Pakalnina s'exprime ici pour faire naître une forme filmique par la force de son regard, de ses cadres, de son montage, de sa bande son. La parenté avec le burlesque s'impose comme une évidence : comment les corps habitent le monde, cohabitent avec l'altérité, traversent et affrontent les espaces, usent des objets ? Avec singularité et inventivité mais, évidemment, moult hésitations, ratés et chutes.


Arnaud Hée
Programmateur, enseignant et critique

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

Laila Pakalnina

Laila Pakalņina est née en 1962 à Liepāja en Lettonie. Diplômée en 1991 du VGIK, la prestigieuse école de cinéma moscovite, elle nous propose un cinéma plein d'humour dont les aspects burlesques et souvent sans parole évoquent l'univers de Jacques Tati. Si ses œuvres de fiction ont été sélectionnées à Cannes et à la Mostra de Venise, la trentaine de courts et moyens métrages documentaires qu'elle a réalisés sont longtemps restés méconnus en France. Laila Pakalnina appartient à la génération dite « de la transition » apparue à la fin de l'ère soviétique, et comprenant notamment Sergueï Dvortsevoy, Sergueï Loznitsa ou encore Audrius Stonys. En 2015, elle a terminé son cinquième long métrage de fiction intitulé "Ausma"("L'Aube").