Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Le Ferry


Laila Pakalnina
Lettonie, 1994
Production : Kaupo Filma
16'
Muet


Résumé


Un ferry plein à craquer fait la navette entre Druya (Biélorussie) et Piedruja (Lettonie). Qu’importe la saison et les conditions climatiques, il relie deux parties d’une même communauté et transporte à son bord enfants, adultes, personnes âgées, voitures et chevaux. Aujourd’hui, une frontière sépare ces deux états indépendants. Que se passe-t-il quand le ferry cesse de traverser les eaux ?

L'avis de Tënk


Situé dans les débuts de la filmographie de la cinéaste, "Le Ferry" fut tourné en 35 mm avec une antique caméra soviétique, qui, tout en étant extrêmement lourde, émettait le bruit d'un tracteur. Mais rien de cette lourdeur transparaît, Pakalnina compose une photographie et des cadres gracieux, jamais empesés, une bande son bruitiste et rêveuse. Le moyen de transport exploré nous conduit à la définition d'un espace où prend place une communauté. Comme toujours chez Pakalnina, l'espace, c'est du temps, et l'on ressent ici toute la violence de l'apparition d'une frontière sur un territoire.


Arnaud Hée
Programmateur, enseignant et critique

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

Laila Pakalnina

Laila Pakalņina est née en 1962 à Liepāja en Lettonie. Diplômée en 1991 du VGIK, la prestigieuse école de cinéma moscovite, elle nous propose un cinéma plein d'humour dont les aspects burlesques et souvent sans parole évoquent l'univers de Jacques Tati. Si ses œuvres de fiction ont été sélectionnées à Cannes et à la Mostra de Venise, la trentaine de courts et moyens métrages documentaires qu'elle a réalisés sont longtemps restés méconnus en France. Laila Pakalnina appartient à la génération dite « de la transition » apparue à la fin de l'ère soviétique, et comprenant notamment Sergueï Dvortsevoy, Sergueï Loznitsa ou encore Audrius Stonys. En 2015, elle a terminé son cinquième long métrage de fiction intitulé "Ausma"("L'Aube").

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Les films de Laila Pakalnina