Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Question d'identité


Denis Gheerbrant
France, 1990
Production : Les Films d'Ici
55'
Français


Résumé


Ce qu'ils revendiquent ? Leur cité, leur Kabylie, leurs vingt ans. Leur désir ? "Être soi-même." Leur place ? Un journal de la jeunesse immigrée, une salle de boxe, une faculté, les trajets de banlieue... Six mois de tournage : le temps pour les questions de se poser. Farid, Naguib, Abdel Ouab, jeunes beurs de la cité des Mille Mille à Aulnay-sous-Bois (93), évoquent leurs souvenirs d'adolescence, leurs rapports avec l'Algérie, leur avenir... Denis Gheerbrant a suivi pendant six mois la vie quotidienne de ces jeunes de banlieue, instaurant avec eux un véritable dialogue. À travers leurs visages et leur parole, le réalisateur capte les doutes et les interrogations d'êtres en quête d'une identité.

L'avis de Tënk


"Question d’identité" est un des premiers films de Denis Gheerbrant. Il le tourne à la suite du mouvement de révolte des jeunes enfants d’immigrés, où se crée "touche pas à mon pote".
Dans ce film on voit la difficulté de ces jeunes gens à accepter d’être des sujets fascinants pour Denis. Ils ont la beauté d’une jeunesse qui ose se révolter, qui réussit à prendre la parole et ne veut pas être saisie, instrumentalisée. Denis Gheerbrant commence là son parcours de cinéaste de la rencontre. Sa timidité est le signe de sa belle curiosité, de son attirance et de son engagement politique. Denis, derrière la caméra est un peu comme un amant éconduit qui endure et insiste car il sait que par-delà leur gêne, qui est un signe de vérité, il faut filmer ces jeunes gens car ils sont en train d’écrire l’Histoire. Ils sont différents de lui et partagent le même pays, la France.
C’est donc un cinéma d’une fraternité désirée et difficile à atteindre.

Claire Simon
Réalisatrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Denis Gheerbrant

Après des études à l’Idhec, Denis Gheerbrant devient chef opérateur pour le cinéma (Jean-Pierre Denis, René Allio, Alain Bergala, Jean-Pierre Thorn). Il mène parallèlement un travail personnel de photographe. En 68 il rejoint le groupe de cinéma militant Cinélutte qui deviendra plus tard la société de production "Les Films d’Ici", qui produira presque tous ses films. Il tourne son premier film, "Printemps de square", en 1978, avec de jeunes parisiens d’un quartier du 15e arrondissement. Son travail de cinéaste s’inscrit dans la continuité du cinéma direct, mais à la première personne. Denis Gheerbrant filme seul et rencontre avec sa caméra des mondes, les autres, dans des relations suivies ou des rencontres fortuites. Son engagement humain politique l’entraîne vers ceux, souvent des jeunes gens, qui affrontent et subissent la violence sociale, ou simplement physique : "La vie est immense et pleine de dangers" (1994) ; "Grands comme le monde" (1998), ou dans des explorations larges : "et la vie" (1991) ; "Le Voyage à la mer" (2002) ; "Après, un voyage dans le Rwanda" (2004). En 2009, "La République Marseille", suite de sept films, fait l’événement au festival Cinéma du réel. Cinq ans après sort sur les écrans "On a grèvé", film sur la lutte de femmes de chambres qui affrontent le deuxième groupe hôtelier d’Europe. Film après film son cinéma de la rencontre de l’autre s’affirme jusqu’au magnifique "Mallé en son exil". Le cinéma de Denis Gheerbrant dessine une ligne très singulière, dans la lignée de Jean Rouch ou de Johan van der Keuken, qui a largement influencé le cinéma documentaire.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Les films de Denis Gheerbrant