Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Les Bêtes


Ariane Doublet
France, 2001
Production : Quark Productions, ARTE

66'
Français


Résumé


Le cabinet de vétérinaire d'un gros bourg du pays de Caux. Quatre vétérinaires consultent. Le travail est varié : tantôt consultations de ville où l'on soigne les chats et les chiens, tantôt interventions dans les fermes où l'on s'occupe du bétail, dans la crainte de l'ESB. Au cabinet comme à la ferme, leur métier les confronte à la maladie des "bêtes" et à ce qu'elle révèle. Entre ces animaux de compagnie surinvestis affectivement et ces animaux de ferme transformés en fabrique de protéines, quels sont aujourd'hui les rapports que nous entretenons avec "les bêtes" ?

L'avis de Tënk


Plusieurs vétérinaires ont ouvert une clinique dans un bourg de Normandie. Certains sont fils d’agriculteurs. Qu’il s’agisse des vaches ou des caniches, chacun écoute, soigne, opère les bobos des bêtes… Que les malades soient des animaux change notre perception du soignant et du soigné… On est frappé par le sérieux, le savoir, le drame, mais aussi par ces immenses corps de vaches dans lesquels certains plongent pour tout remettre d’aplomb… Pour les vétérinaires fils d’agriculteurs on comprend qu’il s’agit de garder un lien avec un monde qu’ils aiment et admirent même si les études les ont menés ailleurs. Ce sont des hommes à mi-chemin entre l’humain et l’animal et entre le savoir médical et le monde rural. La modernité menace sans cesse d’éradiquer le monde agricole, voulant rendre le bétail toujours plus industriel et les animaux domestiques comme des peluches publicitaires. On voit ici des vétérinaires et des gens qui ont avec les bêtes des rapports de connaissance, de vie commune, bien plus complexes d’un côté comme de l’autre que ce que cette menace tente d’établir.

Claire Simon
Réalisatrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

Ariane Doublet

À la fin de ses études de montage à la Fémis, Ariane Doublet signe avec d’autres un film très remarqué, "Terras Nuevas", film d'archives amateurs sur la vie des pêcheurs de morue au large de Terre-Neuve tout au long du 20e siècle. À partir de là elle mènera simultanément une carrière de monteuse (Marcel Ophuls, Philippe Faucon, Vincent Dieutre, Pierre Creton…), et de cinéaste documentariste en arpentant un territoire qu’elle connaît de mieux en mieux : la Normandie. On peut retrouver dans son cinéma les traces de Monet et de Flaubert. Non seulement parce que c’est le même pays mais aussi parce qu’on y retrouve la volonté de percevoir et de montrer ce que le pays écrit. Ce que le paysage contient d’universel et de tragique. Que ce soit l’Univers, la Nature qui se révèle en chacun des habitants dans "Les Terriens", l’amitié entre l’animal et l’homme dans "Les Bêtes", Ariane Doublet saisit un mouvement soudain perceptible pour le spectateur, un passage… Avec "La Maison neuve" on passe d’une classe à l’autre, du travail à la retraite pour celui qui s’est battu avec et contre la terre… La cinéaste, à la fois assez proche pour être complice et assez lointaine pour être peintre, filme les tableaux d’une histoire qui s’écrit dans le paysage et le transforme à tout jamais.