Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Que s'est-il passé en Mai


Jean-Paul Savignac
France, 1968
Production : Les Films Xénia
17'
Français


Résumé


Juste après Mai 68, une caméra explore Paris en cherchant les signes qui témoignent des affrontements passés. Les images de pavés, de graffitis ou d'affiches arrachées, l'omniprésence des forces de l'ordre, des dessins d'enfants, tout se constitue en mémoire d'une ville où l'ordre règne.

L'avis de Tënk


Décorateur puis assistant pour des cinéastes comme Godard, Demy ou Varda, Jean-Paul Savignac réalise, quelques semaines après les événements, ce documentaire poétique. On y trouve réunis certains traits stylistiques du jeune cinéma des années 1960 : travellings dans la rue, décalage entre l’image et le son, mélange de registres, montage rythmique sur fond de jazz. Bien plus libertaire que gauchiste, le film affiche un esprit d’insolence qui voisine avec une forme de mélancolie, voire de désenchantement. Dans ce quartier qui fut celui des situationnistes, et en écho peut-être à leurs slogans de Mai, Savignac enregistre la transformation de l’espace public où le commerce et la publicité gagnent du terrain.

David Benassayag
Editeur et co-directeur du centre d'art le point du jour

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jean-Paul Savignac

Jean-Paul Savignac est né 1938 à Versailles. Après ses études à l'École nationale supérieure des arts décoratifs, il a été assistant décorateur, puis l'assistant de Jean-Luc Godard et d'Agnès Varda. Il réalise ensuite un premier long métrage de fiction en 1965, "Nick Carter et le trèfle rouge", interprété notamment par Eddie Constantine et Nicole Courcel. Il abandonne le cinéma pour la peinture en 1975.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Les années 68