Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Jusqu’au bout pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Jusqu’au bout


Collectif Cinélutte
France, 1973
Production : Collectif Cinélutte
40'
Français


Résumé


"Jusqu’au bout" est consacré à la grève de la faim, dans l’église de Ménilmontant à Paris, de cinquante-six travailleurs tunisiens pour l’obtention de leur carte de travail. Après une séquence montrant le recrutement d’ouvriers en Tunisie même, d’autres travailleurs immigrés témoignent de la dureté de leurs conditions de vie en France. Soulignant la continuité entre combat antiraciste et lutte contre l’exploitation, le film accompagne les grévistes de la faim jusqu’à la victoire, célébrée collectivement en une danse débridée.

L'avis de Tënk


En 1973, le collectif Cinélutte réunit essentiellement des étudiants et enseignants de l’IDHEC, dont Richard Copans, qui avait déjà participé à plusieurs films militants depuis Mai 68. "Jusqu’au bout" prolonge l’engagement de l’extrême gauche, notamment maoïste, aux côtés des ouvriers spécialisés ("OS") immigrés. Mais, ici, le combat ne se déroule pas en usine ; il s’agit d’une grève de la faim afin d’obtenir des "papiers". C’est sans doute le début d’une nouvelle époque (fermeture des frontières) et le développement d’autres solidarités, à l’échelle d’un quartier par exemple. Le film s’écarte du didactisme pour livrer sans commentaire deux visions opposées des corps immigrés : seuls et figés sous les questions du recruteur ; dansant ensemble avec une incroyable liberté, une fois la victoire acquise.

David Benassayag
Editeur et co-directeur du centre d'art le point du jour

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Collectif Cinélutte

Le collectif Cinélutte est une association issue du mouvement de Mai 1968, créée conjointement par des étudiants et des enseignants de l'IDHEC. Ses membres étaient : Mireille Abramovici, Jean-Denis Bonan, Richard Copans, François Dupeyron et Guy-Patrick Sainderichin. De 1973 à 1981, Cinélutte a produit, tourné et diffusé en marge du système sept courts et moyens métrages, inscrits dans les luttes sociales et politiques des années 1970. « Jusqu’au bout » est un film collectif de Mireille Abramovici, Jean-Denis Bonan, Richard Copans, François Dupeyron, Alain Nahum et Guy-Patrick Sainderichin. Il a été réalisé au montage par Jean-Denis Bonan.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Les années 68