Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Un marchand, des artistes et des collectionneurs


Jean-Luc Leon
France, 1996
Production : Album productions ; Ex Nihilo ; ARTE France

71'
Français


Résumé


Les Nahon sont des marchands d’art qui ont une belle galerie près de Beaubourg et une autre à Vence, dans une grande demeure face à la Méditerranée. Toute leur existence semble tournée vers l’art contemporain et son commerce, ce qui les conduit à sans cesse prouver leur goût et leur affabilité vis-à-vis des riches collectionneurs, leur compétence et leur exigence vis-à-vis des artistes les plus cotés. Le réalisateur les suit un an durant et nous fait entrer dans le monde distingué et redoutable de l’art et de l’argent.

L'avis de Tënk


Les auteurs de ce film ont sans doute su très tôt que l’homme et la femme qu’ils filmaient deviendraient les héros d’une comédie. Celle de l’insolence et de l’insouciance qui règnent dans un monde à part, où la valeur inestimable d’une œuvre d’art consacre l’artiste autant que ceux qui le représentent. Ils ont choisi un titre qui tient lieu de programme : "Un marchand, des artistes et des collectionneurs" décrit avec précision les rapports de dépendance, de séduction et de commerce qui unissent les uns et les autres. Toutes les scènes du film sont faites de dialogues truculents, de remarques surprenantes, tant l’aplomb des marchands, la mondanité des lieux d’exposition et la position singulière des artistes courtisés et admirés créent de situations déconcertantes.

Jacques Deschamps
Réalisateur

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jean-Luc Leon

En 1978, Jean-Luc Léon part filmer en URSS, sans autorisation gouvernementale. "Derrière le rideau" sera diffusé sur TF1 et 25 télévisions étrangères et présenté dans de nombreux festivals. Le film expose la vraie vie d’une poignée de Soviétiques avec un regard curieux et le sens de l’humour qui caractérise déjà l’auteur. Dans la même veine, il réalise l’année suivante un documentaire tourné en Chine Populaire, à Canton, "Caractères chinois". Présenté au Festival de Cannes dans le cadre d’Un Certain Regard, le film accompagne, avec une caméra discrète, la vie semée d’embûches d’une famille cantonaise dans la Chine post-maoïste. À partir de 1984, il réalise de nombreux films documentaires pour la télévision. Entre 1984 et 1994, il a filmé, à dix ans d’intervalle, les mésaventures d’une famille de Moscovites émigrés aux Etats-Unis dans "Les Lapirov passent à l'ouest" (1994). Depuis 1996, Jean-Luc Léon s’est penché sur les agissements de galeristes d’art contemporain connus avec "Un marchand, des artistes et des collectionneurs", la vie burlesque d’un groupe de VRP avec "Vendeurs de robots" (2001) ou sur des financiers tout-puissants avec "Les Nouveaux Maîtres du monde, Goldman Sachs" (2010). Son dernier long métrage documentaire, "Un vrai faussaire", est sorti au cinéma en 2016.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE La comédie documentaire