Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir The Act of Killing pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

The Act of Killing


Joshua Oppenheimer, Christine Cynn
Musique originale de : Karsten Fundal, Elin Øyen Vister
Danemark, Norvège, Royaume-Uni, 2012
Production : Final Cut for Real

117'
Indonésien
Français


Résumé


Lorsque Joshua Oppenheimer se rend en Indonésie pour réaliser un documentaire sur le massacre de plus d’un million d’opposants politiques en 1965, il n’imagine pas que, 45 ans après les faits, les survivants terrorisés hésiteraient à s’exprimer. Les bourreaux, eux, protégés par un pouvoir corrompu, s’épanchent librement et proposent même de rejouer les scènes d’exactions qu’ils ont commises. Joshua Oppenheimer s’empare de cette proposition dans un exercice de cinéma vérité inédit où les bourreaux revivent fièrement leurs crimes devant la caméra, en célébrant avec entrain leur rôle dans cette tuerie de masse. "Comme si Hitler et ses complices avaient survécu, puis se seraient réunis pour reconstituer leurs scènes favorites de l’Holocauste devant une caméra", affirme le journaliste Brian D. Johnson. Une plongée vertigineuse dans les abysses de l’inhumanité, une réflexion saisissante sur l’acte de tuer.

L'avis de Tënk


On est d’abord saisi d’incrédulité devant la désinvolture avec laquelle Anwar Congo, grand-père élégant, mime devant la caméra comment il tuait à la chaîne sans tâcher son costume. Mais peu à peu, c’est l’horreur d’une impunité générale qui se révèle. Cet homme de main n’était pas seul et les meurtres de masses commis sont encore soutenus par le pouvoir en place. Le parti pris de laisser libre court aux délires sadiques et kitsch de mises en scène des bourreaux, révèle petit à petit un système de terreur, jusqu’à interroger la puissance de la fiction : la reconstitution peut-elle se retourner contre ceux qui pensent la maîtriser ?
Prix du public au festival de Berlin en 2013, "The Act of Killing" reste un film profondément dérangeant.

Éva Tourrent
Réalisatrice, responsable artistique de Tënk

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

Joshua Oppenheimer

Joshua Oppenheimer est né en 1974 au Texas. Il est diplômé de l’universtié de Harvard et a un doctorat du Central Saint Martins College of Art and Design (Londres). Influencé par son mentor, Dusan Makavejev, chef de file de la Vague noire yougoslave, Joshua Oppenheimer travaille sur les limites entre la fiction et le documentaire. Il gagne, en 1997, un Hugo d’or au festival international de Chicago pour son premier film "The Entire History of the Louisiana Purchase", rêve fantasmagorique d’une habitante du Nouveau-Mexique. En 2003, il réalise son premier film en Indonésie, "The Globalization Tapes", plaidoyer contre l’exploitation mondialisée du point de vue des ouvriers des plantations de palmiers à huile de Sumatra. En 2012, il signe "The Act of Killing", coréalisé avec Christine Cynn et d'autres personnes restées anonymes.

Christine Cynn

Christine Cynn est productrice et réalisatrice connue pour "Shooting Ourselves" (2016), "The Act of Killing" (2012) and "P.O.V." (1988).