Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Une histoire de vent


Joris Ivens
France, Pays-Bas, 1988
Production : Capi films
77'
Français, Mandarin
Français, Anglais


Résumé


Né à la fin du 19e siècle, dans un pays de ciel et d’eau où les hommes ont tous rêvé de capturer le vent, un cinéaste décide de partir à sa recherche en Chine, mieux même, le filmer. Il a traversé le 20e siècle, poussé par le "Vent de l’Histoire". Il a survécu à toutes les guerres qu’il a filmées, il a vu ses amis mourir pour leurs idées, les peuples se soulever, les chefs révolutionnaires devenir despotes. Plus d’une fois, le Vent l’a plaqué au mur. À 90 ans, c’est d’un autre vent qu’il s’agit. La poursuite de l’impossible ? Un ultime défi ? Ou simplement le chemin qu’il doit suivre, qui s’impose à lui, plus que tout. Par quelle suite de détours va-t-il y parvenir ? Que lui réserve le vent ? Et la Chine ? Cette Chine mythique, inattendue, inconnue ?

L'avis de Tënk


Voir ce film avec nos yeux d'aujourd'hui, c’est constater qu’il garde des moments magiques, alors que certaines séquences ont moins bien résisté au temps. "Une histoire de vent" garde néanmoins une valeur iconique. Valeur probablement sublimée par la figure même de Ivens, mais aussi par les différentes strates du film : celle d’un cinéma qui emprunte à la fiction comme au documentaire, celle d’un autoportrait où le réalisateur intègre le processus de fabrication du film au film lui-même. Il mêle l'éloge de la Chine éternelle (au risque d’être parfois dans la carte postale) à la critique d’une Chine où tout s’achète, une Chine qui s’était déjà ouverte au marché. Finalement pour développer une métaphore qui tient lieu de scénario : la recherche de l’air, du vent, du souffle de vie.

Jean-Marie Barbe
Producteur, coordinateur éditorial de Tënk
et co-fondateur des États généraux du film documentaire de Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Joris Ivens

Éternel globe-trotter, Ivens sillonne les quatre coins du monde. Militant et philosophe, il est aussi poète, voire utopiste. Il se veut le témoin de l'espoir révolutionnaire. Dès son premier film, "Le Pont" (1928), il séduit les milieux d'avant-garde. "Regen" (1929) lui ouvre les portes de la reconnaissance, chez lui, mais aussi à l'étranger. En 1932, il est le premier cinéaste étranger à travailler en Union Soviétique. En 1933, il tourne avec Henri Storck l'une de ses œuvres majeures, "Borinage", sur les conséquences d'une grève dans une région minière en Belgique. Il filme avec John Ferno et Ernest Hemingway "Terre d'Espagne" en 1937, pendant la guerre civile qui ravage le pays. Il part ensuite pour les États-Unis puis au Canada et en Indonésie. En 1957, Ivens est à Paris pour une allégorie du bonheur, "La Seine a rencontré Paris", puis en Chine pour "Lettre de Chine" et "600 millions avec vous". Il parcourt ensuite l'Italie, le Mali, Cuba, le Vietnam. Dans les années 1970, il voyage énormément en Chine, et en 1976, il regroupe plusieurs films sous le titre "Comment Yukong déplaça les montagnes" (1973). Son dernier film, "Une histoire de vent" (1988), est co-réalisé avec sa compagne Marceline Loridan.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE L'enchantement documentaire