Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Mauvaise conduite


auteurs : Néstor Almendros, Orlando Jiménez Leal
Musique originale de : Celia Cruz, Juan F. Miranda, Martha Pérez
France, 1984
Production : Les Films du Losange
112'
Espagnol
Français


Résumé


1984. La révolution castriste a vingt-cinq ans, prétexte choisi pour en dresser le bilan à partir de documents d'archives, surtout du point de vue des exilés cubains homosexuels, intellectuels ou compagnons de route de la première heure. Ces propos s'accompagnent parfois en contrepoint d'une interview de Castro ou de ses discours.

L'avis de Tënk


La mauvaise conduite du titre était le délit dont étaient accusés dissidents politiques, marginaux sociaux et "déviants sexuels" (les homosexuels) à Cuba : prison, torture et camps de réeducation-concentration étaient les instruments de cette persécution. Néstor Almendros et Orlando Jiménez Leal choisissent de raconter cette histoire avec un sobre dispositif d'interview qui permet aux témoins de toucher à leur intime avec pudeur et distance, loin de toute mise en scène télévisuelle. La question que le film pose est d'ordre politique et philosophique : pourquoi une révolution doit avoir un seul modèle (l'Homme Nouveau) et pourquoi ce modèle finit par normer implacablement les choix sexuels, moraux et sociaux du peuple en question. La normativité patriarcale et crypto-catholique de l'idéologie castriste a usé et anéanti au fil du temps les élans et les espoirs du peuple cubain : il a fallu trente ans pour que la gauche internationale reconnaisse sa violence.

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant

 

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteurs

Néstor Almendros

Né à Barcelone en 1930, Néstor Almendros passe le bac dans sa ville natale, puis part à Cuba en 1948. Après l’arrivée de Batista, il se rend à New York, où il entre à l’Institute of Film Techniques. Plus tard, en Italie, il étudie la photographie au Centro Sperimentale de Rome. Après le triomphe de la révolution castriste, il retourne à Cuba. Il réalise alors plus de 20 documentaires avant de partir pour la France, où il travaille à la photographie de films de Truffaut, Rohmer et Schroeder. En 1978, il remporte l’Oscar du meilleur directeur de photographie pour le film "Les moissons du ciel" de Terrence Malick, tourné au Canada. En Espagne, il travaille sous la direction de Vicente Aranda, pour le film "Cambio de sexo", et il co-réalise le documentaire "Mauvaise conduite" pour la télévision. Il meurt à New York en 1992.

Orlando Jiménez Leal

Orlando Jiménez Leal est un réalisateur cubain né en 1941. Il commence sa carrière en réalisant des reportages pour le journal télévisé Cineperiódico. En 1961, son court métrage "PM", est censuré et réquisitionné par le régime de Castro, provoquant une controverse politico-culturelle et le célèbre discours de Castro "Paroles aux intellectuels", où est définie la politique culturelle du gouvernement cubain. Son film "El Súper" (1979), a reçu plusieurs prix et a été sélectionné au Festival de Venise. En 1984, il co-réalise avec Néstor Almendros "Conducta impropria", qui donne un aperçu historique de la répression ayant eu lieu à Cuba contre tous ceux dont la conduite personnelle était en dehors des paramètres établis par le régime de Castro. Il a également réalisé "8-A" (Ochoa) pour la RAI en 1992, sur le procès et l'exécution du général Arnaldo Ochoa Sánchez, plus haut gradé de l'armée cubaine, décoré par Fidel Castro en tant que héros de la République de Cuba. Le lendemain de son exécution, des graffitis cryptiques (8-A) étaient apparus sur les murs de La Havane.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Histoire & Politique