Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur VAD.CNC.FR

Port of Memory


Kamal Aljafari
Palestine, Allemagne, Émirats arabes unis, France, 2009
63'
Arabe, Hébreux


Résumé


Dans les vestiges de la ville de Jaffa, un homme sur le point de perdre sa maison médite sur son sort. Pendant ce temps, deux femmes restent enfermées chez elles. L’une trouve du réconfort dans les soins qu’elle apporte à sa mère, l’autre nourrit des rêves romantiques en fabriquant des décorations de mariage. Dans un café voisin, un vieux capitaine reste immobile toute la journée, tandis qu’un autre homme s’agite comme un poisson dans un bocal. Des rituels qui sont autant de moyens pour ces hommes et femmes palestiniens de garder espoir.

L'avis de Tënk


Avec "Port of Memory", l’enjeu du territoire confisqué et de la mémoire occultée devient plus concrètement encore celui du cinéma de Kamal Aljafari. L’exploration d’un territoire cinématographique va lui permettre de s’approprier autrement la mémoire des lieux. Comment surmonter l’attente et conjurer le destin ? Les ressorts de la fiction sont alors un moyen de résister à toutes les confiscations et incarnent avec le cinéma la possibilité d’inventer son propre récit, de faire sienne l’histoire.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Kamal Aljafari

Kamal Aljafari est artiste palestinien connu non seulement pour ses films mais aussi pour ses expositions dans des galeries d'art partout dans le monde. Il est diplômé de l'Académie des Arts multimédias de Cologne et il est aussi passé par Harvard en tant que membre du Film Study Center-Radcliffe Fellow. Les films d'Aljafari sont précisément politiques. Leur idéologie, merveilleusement intégrée dans une poésie cinématographique, est sublimée par une pointe d'humour.