Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Nous étions tous des noms d’arbres pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN LOCATION


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Nous étions tous des noms d’arbres


Armand Gatti
France, 1981
Production : Dérives
110'
Anglais
Français


Résumé


Derry, ville d’Irlande du Nord, dévastée par la lutte anglo-irlandaise et les confrontations entre Catholiques et Protestants. Un soldat anglais est tué. La police anglaise mène l’enquête, observe aux moyens de caméras les quartiers "sensibles" de la ville et étudie les fiches signalétiques des suspects potentiels, principalement celles des jeunes du Workshop, lieu ouvert qui accueille indifféremment des Catholiques et des Protestants et les prépare à entrer dans la vie active, mais qui est pour la police anglaise un lieu de sédition. Les jeunes brouillent les pistes.

L'avis de Tënk


Autre contexte politique et autre lieu mais toujours au cœur du travail et des manières de faire d’Armand Gatti : la rencontre, la personne et le collectif en sont des fondements. C’est bien un film « avec » qu’il(s) nous offre(nt), avec Paddy Doherty, fondateur du Workshop et avec le groupe qui s’y investit. Jouer son propre rôle pour explorer les ressources de la fiction et imaginer son propre récit pour trouver une voie et une voix possibles de résistance. Dans le Derry des années quatre-vingt, quel courage et quelle cruciale et magnifique obstination !
Gatti entraîne dans l’aventure, les jeunes frères Dardenne, assistant à la réalisation avec Hélène Châtelain, et à l’image aussi, et aussi Jean-Pierre Duret (grand ingénieur du son et réalisateur du coup de cœur Tënk du moment).

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du film documentaire à Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Armand Gatti

Armand Gatti, poète, écrivain, auteur de théâtre, metteur en scène, cinéaste, lecteur et proclamateur, est né à Monaco en 1924. Résistant à 18 ans, prisonnier puis évadé, Gatti, travaille pour plusieurs journaux à la fin de la seconde guerre mondiale. Il voyage en Algérie, effectue des reportages en Europe, il va jusqu’en Chine avec Michel Leiris, Chris Marker, Paul Ricœur. Il rend compte aussi des combats ouvriers en France et du massacre des Indiens au Guatemala… Ses reportages lui valent le prix Albert-Londres en 1954. Armand Gatti est engagé sur tous les fronts du monde qui bougent et combattent. Il ne cessera de suivre cette route, quand il laissera le journalisme et deviendra "passeur des paroles de l’homme", en écrivant et en réalisant des films. En 1959, Jean Vilar met en scène sa pièce "Le Crapaud-Buffle". En 1960, il tourne "L’Enclos", film primé en 1961 à Cannes, où Armand Gatti revient en 1963 avec "El Otro Cristobal". Puis Armand Gatti délaisse le cinéma et retourne vers le théâtre, où il enchaîne les pièces. S’il pratique la création collective et s’il aborde tous les thèmes, la misère et la prison, l’asile psychiatrique et les luttes ouvrières, Armand Gatti reste le poète poursuivant son "Aventure de la parole errante" qui constitue une œuvre unique. Armand Gatti est décédé le 6 avril 2017.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre