Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur VAD.CNC.FR

Moi, un noir


Jean Rouch
France, 1957

74'
Français


Résumé


Jean Rouch demande ici à quatre nigériens de mettre en scène leur propre vie. Ils s'installent à Treichville, banlieue d'Abidjan, chef-lieu de la Côte d'Ivoire. Comme nombre de leurs compatriotes, ils sont tentés par les promesses qu'offre la ville… Amère aventure pour ceux qui abandonnent leur village et se heurtent à une civilisation mécanisée.

L'avis de Tënk


Il est des films que le temps n’atteint pas. Grand film des années 50, "Moi, un Noir" est de ceux-là, une pépite enthousiasmante. Sugar Gay Robinson et Eddie Constantine sont libres de tout faire, de jouer leur propre rôle sans retenue, sous l’œil de la caméra de Jean Rouch. Libres de tout dire aussi lors de la projection du film au cours de laquelle il invite Robinson à commenter les images pour sonoriser le film. Le "filmeur" donne ainsi le pouvoir au "filmé" d’inventer son propre récit, d’aller y puiser la fiction. Le commentaire au ton espiègle transforme littéralement les images et la fable devient plus réelle encore. Dans cette attention portée à l’autre, le cinéma de Jean Rouch se révèle d’une générosité et d’une liberté trop rare.

P.P. et C.P.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jean Rouch

Jean Rouch est un réalisateur et ethnologue français (1917-2004). Son œuvre, plusieurs fois récompensée à Venise, Cannes et Berlin, se compose de documentaires et de fictions. Le Niger, où il est arrivé comme ingénieur des ponts et chaussées dans les années 40, devient rapidement son terrain de recherche cinématographique de prédilection. Il fait partie des inventeurs d'un genre à part, l'ethnofiction, dont le film "Moi, un noir" est emblématique. Jean Rouch capte dans ses films l'évolution du continent africain mais aussi de la société française, notamment à travers le film "Chronique d'un été" (coréalisé avec Edgar Morin). Il se saisit dans les années 60 des avancées techniques (son synchrone et caméras légères) et devient un des pionniers du cinéma direct dont le style a largement influencé les cinéastes de la Nouvelle Vague. Dans sa filmographie, on peut également citer "Au Pays des mages noirs" (1947), "Les Maîtres fous" (1954), "Les Veuves de quinze ans", "La Chasse au lion à l'arc" (1965), "Cocorico Monsieur Poulet" (1974), "Madame l'eau" (1992).

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre