Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Le Jour du pain pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN LOCATION


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Le Jour du pain


Sergey Dvortsevoy
Russie, 1998
Production : Sergeï Dvortsevoy

55'
Russe
Français, Anglais


Résumé


Le film décrit une journée dans la campagne russe, à une centaine de kilomètres de Saint-Pétersbourg. Dans un village, il ne reste plus que quelques personnes âgées isolées. Une fois par semaine, elles reçoivent du pain par un wagon allemand abandonné pendant la guerre. Le train s’arrête à la gare de Jikharevo à plusieurs kilomètres du village. C’est dans la neige que les habitants doivent ensuite pousser ce wagon sur une voie ferrée complètement vétuste. Mais lorsque le pain est mis en vente, chacun ne reçoit pas la ration attendue...

L'avis de Tënk


La séquence magistrale d’ouverture du film démontre toute la force du temps au cinéma, celle d’une suspension et d’un suspense, d’une attente, d’une interrogation, précisément ce qui intéresse Sergey Dvortsevoy.
Son sens de la durée est toujours au service d’un récit concentré dans chaque séquence, observation d’une grande acuité, celle de son attention aux mondes perdus, oubliés de tous. Pas de films sans animaux dans son cinéma documentaire, pour souligner leur proximité et ce qui nous relie à eux. Ici, les conditions de vie extrêmes, avec les tensions qu’elles engendrent et la solidarité qu’elles nécessitent.

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival
des États généraux du documentaire à Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Sergey Dvortsevoy

Né en 1962 à Chymkent au Kazakhstan, Sergey Dvortsevoy suit des études d’ingénieur aéronautique et devient aiguilleur du ciel. Il découvre par hasard la VGIK, célèbre école de cinéma moscovite dans laquelle il décide de prendre des cours de scénario et de réalisation documentaire. Après avoir parcouru la Russie et l’Ukraine, il se consacre à la culture kazakhe. Qualifiant lui-même son œuvre de "cinéma de la vie", il cherche la poésie du réel dans sa simplicité, l’extraordinaire dans l’ordinaire, filmant des peuples qu’on a peu l’habitude de voir à l’écran. En 1995, son film de fin d’études, "Paradis", est présenté dans de nombreux festivals et connaît un véritable succès. Sa réputation de documentariste se confirme avec ses films suivants : "Le Jour du pain" (1998), "Highway" (1999), "Dans le noir" (2004). En 2008, il réalise sa première fiction, "Tulpan", qui reprend les thèmes humanistes de ses documentaires, sans se départir d’un humour subtil et tendre. Son nouveau film de fiction, "Ayka", était présenté en compétition au Festival de Cannes 2018, et l'actrice Samal Yeslyamova s'est vue décerner le Prix d'interprétation féminine. "Ayka" sort en salle le 16 janvier 2019.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre