Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

La Chasse au lion à l'arc


Jean Rouch
France, 1965

81'
Français


Résumé


"Les chasseurs Songhaï sont une caste héréditaire, eux seuls ont le droit de tuer le lion. Les bergers ne peuvent que lui lancer des pierres pour le faire fuir. Les Peuls estiment que le lion est nécessaire au troupeau, et savent identifier chaque lion à ses traces. Mais quand un lion exagère, quand il a mangé trop de bœufs, il faut le supprimer, parce que c'est un lion tueur", dit Jean Rouch. De 1957 à 1964, il suit les chasseurs Gao de la région de Yatakala en Afrique de l'Ouest et le film retrace les épisodes de cette chasse où technique et magie sont intimement liées.

L'avis de Tënk


Jean Rouch est un magnifique conteur et la fable qui se trame nous emporte. Si sa voix reconnaissable entre toutes porte le récit de ses films et de cette chasse au lion, il n’est pas maître du jeu. Ce récit incertain et aléatoire, oscille entre un réel menaçant qui se dérobe, le lion, et les rituels magiques des chasseurs pour composer avec la brousse, héritage des "hommes d’avant". Et le réel qui s’invente est pour le film plein de dangers et de promesses.

P.P. et C.P.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Jean Rouch

Jean Rouch est un réalisateur et ethnologue français (1917-2004). Son œuvre, plusieurs fois récompensée à Venise, Cannes et Berlin, se compose de documentaires et de fictions. Le Niger, où il est arrivé comme ingénieur des ponts et chaussées dans les années 40, devient rapidement son terrain de recherche cinématographique de prédilection. Il fait partie des inventeurs d'un genre à part, l'ethnofiction, dont le film "Moi, un noir" est emblématique. Jean Rouch capte dans ses films l'évolution du continent africain mais aussi de la société française, notamment à travers le film "Chronique d'un été" (coréalisé avec Edgar Morin). Il se saisit dans les années 60 des avancées techniques (son synchrone et caméras légères) et devient un des pionniers du cinéma direct dont le style a largement influencé les cinéastes de la Nouvelle Vague. Dans sa filmographie, on peut également citer "Au Pays des mages noirs" (1947), "Les Maîtres fous" (1954), "Les Veuves de quinze ans", "La Chasse au lion à l'arc" (1965), "Cocorico Monsieur Poulet" (1974), "Madame l'eau" (1992).

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre