Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Katatsumori


Naomi Kawase
Japon, 1994
Production : Naomi Kawase
40'
Japonais
Anglais


Résumé


Deux ans après "Ni Tsutsumarete - Embracing", Naomi Kawase filme la vie quotidienne avec sa grand-mère (mère adoptive). Les images réconfortantes captent l'esprit du spectateur.

L'avis de Tënk


"Katatsumori" est un film d’amour, d’un amour réciproque. La grand-mère est de tous les instants, omniprésente dans le cinéma de Kawase, et ici de tous les plans. Elle résiste un peu car elle n’aime pas les gros plans dit-elle, mais c’est la manière de sa fille aimée de pouvoir la toucher, littéralement, d’entrer dans l’image pour faire corps avec elle.
Jusqu’à cette dernière séquence désarmante de légèreté et de plaisir partagé, après que la jeune Naomi nous est appararue, espiègle et ravie. Son obstination et son insistance à filmer sa grand-mère est à la mesure de son désir, celui de contenir tout cet amour et de la retenir le plus longtemps. Le film est le moyen le plus sûr de préserver ces traces d’amour.

Pascale Paulat et Christophe Postic
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du documentaire à Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

Naomi Kawase

Naomi Kawase est une cinéaste née en 1969 au Japon. Elle est également fondatrice et directrice du Festival international du film de Nara. Elle étudie la photographie à l'École des Arts Visuels d'Ōsaka, dont elle obtient le diplôme en 1989, après avoir réalisé quelques courts métrages expérimentaux. Elle s'est distinguée aussi bien par ses fictions que par ses documentaires autobiographiques. Avec son premier long métrage, "Suzaku" (1997), elle devient la plus jeune cinéaste à recevoir la Caméra d'Or au Festival de Cannes. Ses films explorent de nouveaux modes narratifs tout en restant fidèles à une tradition artistique japonaise ancestrale et mêlent éléments de fiction, images documentaires, vidéos et photographies de la société japonaise. Son cinéma tente de saisir le caractère sacré de l'univers familier, des gestes quotidiens et des rituels sociaux, et brosse une représentation mythologique, intimiste et poétique du monde contemporain. Son dernier film, "Vers la lumière", sort en salle en janvier 2018.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre