Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Fin


Artavazd Pelechian
Arménie, 1992
Production : Les Studios de télévision Erevan
8'


Résumé


Dans le train de Moscou à Erevan, Pelechian filme, caméra à l'épaule, des hommes et des femmes d'âges et d'ethnies différentes. Tous pris dans le défilement du voyage, ensemble malgré eux, toute figure se dilue dans sa contemplation et tourne à l'abstraction. "Fin" est un hymne au voyage où l'action est rythmée par le son des wagons sur les rails. "Fin" compose un diptyque avec le film "Vie".

L'avis de Tënk


Un train de cinéma, le temps d’un voyage avec ses fragments de corps et de vie saisis à la dérobée, visages, profils, regards, rires, sommeil… Plans saisis dans les effets de la lumière, modelés par le son du roulis continu, bousculés par les sursauts du train. Les détails du temps suspendu du voyage, donnent forme à un autre "Nous", une communauté éphémère qui s’enfonce dans l’obscurité. Fin.
"Vie". Et soudain la lumière vint, et la couleur fut.
Le cinéma de Pelechian possède une force organique et nous imprègne avec insistance.

Christophe Postic et Pascale Paulat
Co-directeurs artistiques du festival des États généraux du documentaire à Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Artavazd Pelechian

Artavazd Pelechian est né en 1938 en Arménie. Il a travaillé de 1959 à 1963 dans un atelier de fabrication d'outils, comme ouvrier, puis comme dessinateur industriel et enfin comme constructeur technique. De 1963 à 1968, il fait des études de mise en scène à l'Institut cinématographique de Moscou, le VGIK. Auteur de treize films, courts ou moyens métrages faits principalement pour la télévision d'Erevan, Pelechian est connu pour le caractère poétique de ses réalisations où il mélange cinéma documentaire, archives, musique et bruitages, esthétisant les éléments de la vie quotidienne. Maître dans l’art du montage, son œuvre tient une place importante dans l’histoire du cinéma et ses films restent encore aujourd’hui d’une créativité peu commune.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre