Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Dans un jardin je suis entré


Avi Mograbi
Israël, Suisse, France, 2012

97'
Hébreu
Français


Résumé


"Dans un jardin je suis entré" fantasme un Moyen-Orient disparu, dans lequel les communautés n’étaient pas séparées par des frontières ethniques et religieuses, un Moyen-Orient dans lequel même les frontières métaphoriques n’avaient pas leur place. Avi Mograbi et Ali, son ami palestinien d'Israël, entreprennent un voyage vers leur histoire respective dans une machine à remonter le temps née de leur amitié. Le Moyen-Orient d’antan, où ils pourraient coexister sans effort, refait surface avec une grande facilité.

L'avis de Tënk


Avi Mograbi compose ici une autre partition, avec pour point de départ une longue amitié.
Un déplacement s’opère et la colère face au conflit se meut en une conversation intimiste et politique. Plus intérieur et plus serein que ces autres documentaires, mais toujours aussi réflexif, le film prend l’allure d’une ode à un univers fantasmé dont la quiétude et la liberté perdue nous enveloppent. Avi Mograbi dévoile une nouvelle face de son cinéma qui annonce son dernier film ""Entre les frontières"", en salle en janvier.

P.P. et C.P.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Avi Mograbi

Le cinéaste israélien Avi Mograbi, né en 1956, est à la fois réalisateur, acteur, directeur de la photographie, producteur et scénariste. Il réalise ses propres films à partir de 1989. Avi Mograbi poursuit une œuvre sans concession faite de documentaires remettant en cause, notamment, les grands mythes fondateurs de son pays et interrogeant constamment la possibilité pour la création artistique d’être un geste politique. Les films de Mograbi ont tous été programmés dans les plus grands festivals internationaux : Cannes, Berlin, Venise, Rome, New York, Cinéma du Réel ou San Francisco.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Fragments d’une œuvre