Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur VAD.CNC.FR

The Ugly One


Eric Baudelaire
France, Liban, 2013

101'
Japonais, Arabe, Anglais, Français


Résumé


En hiver, sur une plage de Beyrouth couverte de détritus crachés par la mer, Lili et Michel se rencontrent, ou peut-être se retrouvent-ils ... Ils sont en quête d’un souvenir incertain : celui d’un acte terroriste, d’une explosion et de la disparition d’une enfant. La voix grave d’un narrateur japonais complique cette mémoire avec l’évocation de son propre passé et de ses 27 années engagé aux côtés des Palestiniens en tant que membre d’un groupuscule clandestin, l’Armée Rouge Japonaise. le narrateur s’avère être le scénariste légendaire de la nouvelle vague japonaise, Masao Adachi.

Festival international du film de Locarno

L'avis de Tënk


Eric Baudelaire poursuit le travail amorcé dans son précédent film L’Anabase… (2011) avec le cinéaste japonais d’avant-garde Masao Adachi. Mais ici, le cinéaste nippon suggérera seulement quelques esquisses d’un scénario inspiré de ses années au Liban, sur lequel Baudelaire devra composer, chercher, explorer la mémoire de la guerre civile libanaise et de déchirures amoureuses réminiscentes.
Le festival de Locarno propose ici un grand film d’un “Cinéaste du présent”, une oeuvre à la beauté mélancolique, qui tente une archéologie de la mémoire.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Eric Baudelaire

Eric Baudelaire, né à Salt Lake City en 1973, est artiste et cinéaste. Sa pratique est ancrée dans un travail de recherche sur des sujets politiques, comme le périple de l’Armée Rouge Japonaise au Liban que l'on retrouve dans deux de ses films : "L’Anabase de May et Fusako Shigenobu, Masao Adachi et 27 années sans images" (2011) et "The Ugly One" (2013). Il a également réalisé plusieurs travaux sur l’Abkhazie, un état non-reconnu dans le Caucase, dans son projet photographique "Les États Imaginés" (2005) ou dans son film "Letters to Max" (2014). Cinéaste prolifique au talent reconnu, plusieurs de ses longs métrages ont été sélectionnés au FIDMarseille ainsi qu'aux festivals de Locarno, Toronto, New York et Rotterdam. Il travaille également autour de la photographie, des estampes, des performances et des publications qu’il incorpore à des installations autour de ses films. Ses dernières expositions personnelles ont notamment eu lieu à l’automne 2017 au Centre Pompidou à Paris.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Festivals