Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Adagio pour un gars de bicycle


Pascale Ferland
Québec, 2008
Production : Qui Vivra Verra Films
92'
Français
Anglais


Résumé


À la fin des années 1950, la majorité des cinéastes québécois travaillent au sein de l'Office National du Film. Mais pas René Bail, un des rares créateurs à produire ses films de façon indépendante. Son œuvre-phare, "Les Désœuvrés" (1959), incorporait plusieurs éléments du cinéma direct, qui venait d'éclore un an plus tôt avec "Les Raquetteurs". Bien que son film avant-gardiste ait impressionné et influencé Claude Jutra et ses confrères de l'ONF, Bail le considérait inachevé et limita sa diffusion. Handicapé et défiguré à la suite d'un grave accident de moto survenu en 1972, le cinéaste a peu après sombré dans l'oubli. Mais quelques années avant sa mort, en octobre 2007, il a miraculeusement pu compléter "Les Désœuvrés", tournant de nouvelles séquences et refaisant entièrement le montage.

L'avis de Tënk


Pratiquement tombé dans l’oubli, René Bail est pourtant le premier à avoir réalisé un long métrage de fiction au Québec. De plus, "Les Désœuvrés" rompt les codes en mettant en scène les habitants de Pine Hill dans leur propre village et en parler populaire. Richard Brouillette, notre co-programmateur québécois, a joué un rôle central dans la réhabilitation de ce cinéaste en collaborant avec lui à l’achèvement de cette œuvre maîtresse. Pascale Ferland les a filmés dans ce défi peu commun. Avec ce documentaire, elle nous invite à découvrir l’œuvre de René Bail grâce aux extraits de ses films, mais aussi un personnage marginal pourtant essentiel dans le cinéma québécois.

Guilhem Brouillet
Co-programmateur du Focus Québec pour Doc-Cévennes

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteure

Pascale Ferland

Au cours de ses études en arts visuels à l’Université du Québec à Montréal, Pascale Ferland réalise plusieurs vidéos d’art dont certaines furent primées dans le milieu académique. En 2003, elle signe un premier long métrage, "L’Immortalité en fin de compte", finaliste pour le Jutra du meilleur documentaire. Puis, elle fonde Qui vivra verra films afin de produire ses propres films. S’ensuit "L’Arbre aux branches coupées" (2005), et "Adagio pour un gars de bicycle" (2008), sélectionné en clôture des Rendez-vous du cinéma québécois. En 2012, elle scénarise, réalise et produit un premier long métrage de fiction, "Ressac", tourné en région éloignée au Québec. Elle travaille actuellement à l’écriture de deux longs métrages de fiction, "Rapace" et "La Position des Astres". Son plus récent documentaire, "Pauline Julien, intime et politique" (2018), a été primé à plusieurs reprises et, comme ses autres films, sélectionné dans plusieurs festivals nationaux et internationaux. À travers son travail, elle aborde des enjeux liés à la passion et à l’obsession pour l’art ou le cinéma. Elle s’intéresse également à l’histoire et à la mémoire collective.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Festivals