Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Nouvelle société n° 6 : Biscuiterie Buhler


Groupes Medvedkine
France, 1969
Production : Société pour le Lancement des Œuvres Nouvelles (SLON), Iskra

9'
Français


Résumé


Une petite fille dont la mère travaille à la biscuiterie Buhler et le père est routier, raconte sa vie. Une vie familiale désagrégée par le travail. Le monde des travailleurs vu à travers les yeux de leurs enfants.

L'avis de Tënk


De tous les groupes de films Medvedkine, cette série ressemble le plus à la traditionnelle brochure militante. Chaque film de la série aborde une question particulière liée à la vie de la classe ouvrière. Chacun repose sur la voix off et l’entrevue. "Images de la nouvelle société" se concentre sur les diverses misères de la vie ouvrière, et en ce sens, la présentation est imprégnée d’un ton déprimé et mélancolique. "Biscuiterie Buhler" aborde l’effet de la vie ouvrière sur la famille. Le film est raconté par une jeune fille, qui décrit l’horaire de travail de ses parents, qui, comme elle l’a annoncé au début du film, n’est "pas si génial"... Ce film n’essaie pas de présenter des solutions, comme une grève, mais représente directement les misères qu’une grève pourrait vouloir changer.

Federico Rossin
Historien du cinéma, programmateur indépendant

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Groupes Medvedkine

1967, la grande grève de la Rhodiaceta à Besançon annonce déjà mai 68. Entre occupation d'usines et revendications spectaculaires pour l'époque, un groupe de cinéastes, dont Chris Marker en tête de file, filme des militants ouvriers. Mais ces derniers ne se reconnaissent pas complètement à travers son film et ne se privent pas de le dire. Chris Marker, et un certain nombre de cinéastes militants, décident de donner à ces ouvriers les moyens de prendre eux-mêmes la parole. Ils vont ainsi mettre du matériel à la disposition des ouvriers et les former aux techniques cinématographiques. Résultat : des films forts, des pamphlets parfois violents, souvent brillants et émouvants, réalisés entre 1967 et 1973.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE FEMMES AU TRAVAIL