Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur VAD.CNC.FR

Dear Doc


Robert Kramer
France, 1990
35'
Anglais
Français


Résumé


Robert Kramer s'adresse ici à son complice Paul McIsaac, alias Doc, le personnage principal de "Doc’s Kingdom" et de "Route One/USA". Cette lettre-vidéo, écrite, tournée et composée à la fin du montage de "Route One/USA", exprime toute la force et la densité d'une amitié de longue date, qui a su trouver un ancrage définitif dans la création de deux films.

avec le soutien de la Sacem

L'avis de Tënk


L’enregistrement de la musique, dont ce film rend partiellement compte, fut comme le parcours de "Route One/Usa" : un fleuve. Plusieurs semaines de studio, des heures et des multiples versions, toutes si attentives aux images, placées une à une sur les séquences. Ici, le film perd peu à peu sa musique, entrant dans le défilement des routes comme la mémoire qui oublie son objet de pensée, allant vers la séparation : « une expérience demeurant inachevée », « naufrage de nos rêves ».

D.D.

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Robert Kramer

Robert Kramer est un cinéaste indépendant américain, né à New York en 1939. Très actif politiquement dans les années 1960, il participe aux mouvements de la gauche radicale contre la guerre du Vietnam et pour l'émancipation des minorités. Lors de la manifestation du Pentagone en 1967, il rencontre d’autres cinéastes avec lesquels il fonde le collectif Newsreel. On lui doit des films-phares sur cette génération, dont “Ice“ et “Milestones“. Il émigre en France au début des années 1980, où il vivra jusqu’à sa mort en 1999.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Écoute