Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Dans le noir


Sergey Dvortsevoy
Finlande, Russie, Royaume-Uni, 2004
Production : Making Movies Oy
40'
Russe
Anglais, Français


Résumé


Dans un petit appartement de Moscou, un vieil homme aveugle confectionne des filets à provisions, anachroniques à l’ère du sac plastique. Son seul compagnon est un chat blanc qui adore jouer avec les pelotes de fil et lui en fait voir de toutes les couleurs.

Avec le soutien de la Sacem

L'avis de Tënk


Le film commence et se clôt dans le noir d'un homme âgé devenu aveugle. Qu'entend-t-il ?
Dans son appartement, un chat indocile et facétieux suscite le dialogue de l'intime et du quotidien. Un autre ronronnement révèle la caméra et annonce une équipe bienveillante. En fond, les rumeurs toniques du parc de la cité scandent la journée, au rythme de sa tâche.
Un cut d'ambiances nous bascule dehors et préfigure la violence du monde extérieur : les vrombissements des voitures rasent le piéton et dominent le chant d'une passante, puis les crissements des sacs plastiques et les canettes piétinées résonnent d'un monde de consommation sourd à son labeur.
Une élégie d'automne conclut ce film tendre.

François Waledisch
Ingénieur du son

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Sergey Dvortsevoy

Né en 1962 à Chymkent au Kazakhstan, Sergey Dvortsevoy suit des études d’ingénieur aéronautique et devient aiguilleur du ciel. Il découvre par hasard la VGIK, célèbre école de cinéma moscovite dans laquelle il décide de prendre des cours de scénario et de réalisation documentaire. Après avoir parcouru la Russie et l’Ukraine, il se consacre à la culture kazakhe. Qualifiant lui-même son œuvre de "cinéma de la vie", il cherche la poésie du réel dans sa simplicité, l’extraordinaire dans l’ordinaire, filmant des peuples qu’on a peu l’habitude de voir à l’écran. En 1995, son film de fin d’études, "Paradis", est présenté dans de nombreux festivals et connaît un véritable succès. Sa réputation de documentariste se confirme avec ses films suivants. En 2008, il réalise sa première fiction, "Tulpan", qui reprend les thèmes humanistes de ses documentaires, sans se départir d’un humour subtil et tendre.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Écoute