Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Pied de biche


Matthieu Quillet
France, 2018
Production : Matthieu Quillet

78'
Français
Anglais


Résumé


L’histoire se passe dans une ville de taille moyenne. Il est question d’un lieu, les Tanneries, occupé illégalement par des jeunes en 98, puis légalisé par la mairie en 2000, puis déménagé en 2015. Entre les années 90 et aujourd’hui, dans cette ville, tout un tas de maisons sont squattées, ouvertes au pied de biche et habitées sans droits ni titres. Certaines d’entre elles abritent des gens sans papiers. Il est aussi question du Quartier Libre des Lentillères : 7 hectares d’anciennes terres maraichères à 5 minutes du centre ville, squattées, remises en cultures et maintenant habitées par une centaine de personnes. "Une certaine envie de victoire, que ce ne soient pas que des utopies. Ok, on a des idées révolutionnaires, mais comment elles ne restent pas juste dans un entre soi, comment on les partage avec des gens, et comment on n’est pas mis en défaite?"

L'avis de Tënk


"Pied de biche" ouvre sur des possibles. Au premier abord, le film restitue la manière dont des collectifs, inscrits dans la mouvance libertaire, créent, fabriquent, pensent et luttent depuis un territoire, ici une ville moyenne française : Dijon. Film militant, soit. Mais pas que. "Pied de biche" donne aussi à voir une géographie des luttes. En "quelques éclats de vie par effraction" s'expose une dynamique alternative en milieu urbain, une autre manière de faire la ville, de vivre sur un territoire. Du maraîchage à l’accueil de migrants, un ensemble de pratiques deviennent alors outils politiques et inventent un savoir-habiter où le lien à l’autre et à l’espace prennent une toute autre épaisseur.

Julia Pinget
Réalisatrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Matthieu Quillet

Non diplômé de l'école INRACI (Bruxelles), il a réalisé entre 2008 en 2015, sans se payer, des films documentaires courts et longs, sur la thématique des frontières et des violences faites aux migrants au nom de l’Europe. Ces films, traduits en 4 langues pour la plupart, ont eu plus qu’un effet de documentation. Du fait de leur diffusion sur internet, ils ont pendant un temps ralenti l’utilisation des gaz lacrymogènes à titre "préventif" contre les migrants à Calais, ont servi de preuves dans une saisine du défenseur des droits, ont encouragé à s’impliquer dans les luttes contre les violences policières et en soutien aux gens qui tentent de traverser des frontières. Ces projets l’ont amené à rencontrer des groupes de personnes qui pourraient être qualifiées d’anarchistes, mis dans une case quelconque. Dans son parcours de vidéaste, les tournages, rencontres, montages et diffusions qu’impliquait la réalisation de ces films ont changé sa vie et sa façon de penser le monde, "irrémédiablement, et c’est tant mieux".

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Écologie