Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Dernière Pêche pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film en VOD ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN VOD


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Dernière Pêche


Baptiste Janon
France, 2017
Production : Les Docs du Nord, Hélicotronc, RTBF - Radio Télévision Belge Francophone, Pictanovo, France Télévisions

51'
Français


Résumé


À Gravelines, dans le Nord de la France, au pied de la plus grande centrale nucléaire d’Europe de l’Ouest, l’eau de la mer du Nord est chaude toute l’année : 23°C. Contre toute attente, le poisson prolifère dans ce milieu hyper industriel, faisant ainsi la joie des pêcheurs. Mais l’espace autour de la centrale est considéré comme un terrain militaire et l’accès laissé aux pêcheurs n’est qu’une tolérance tacite entre eux et les autorités locales. Pourtant depuis 40 ans, ici, à la limite des barbelés, sur ces terrains vagues inhospitaliers qu’ils ont fait leurs, ils se sentent chez eux.

L'avis de Tënk


À défaut de nature sauvage dans laquelle l’humain vivrait en harmonie, "Dernière Pêche" nous dépeint les bords d’un monde issu de la sauvagerie industrielle. Un endroit où nul n’est censé vivre. Pourtant, des hommes arpentent ce territoire. Ils ont trouvé là un refuge, un endroit qui ne semble appartenir qu’à eux.
Le film se fait alors le témoin d’une nouvelle écologie où l'Homme, le béton, la mer chaude, vivent dans un équilibre apparent. L’artifice industriel devient la nature. L’horizon urbain devient le "beau" paysage. Et l’on retrouve, à cet endroit, un ersatz originel : pêcher, faire un feu, manger.
Baptiste Janon regarde ce paysage en écologue, avec beaucoup de délicatesse, relevant chacun des éléments de cet espace en marge, qu’ils soient matériels ou vivants. Il observe cet "habiter" antinomique, où l’habitant déclare : "Tu pourrais vivre ici." Et, imparable : "c’est la nature quand même".
L’écologie du regard devient ainsi politique, alors que l’attachement à cet espace est rendu tangible par la parole des pêcheurs. Dans cet espace vacant parce qu’inhabitable, ils ont trouvé un endroit où il devient possible d’être libre et d’accéder à une forme de bonheur.

Julia Pinget
Réalisatrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Baptiste Janon

Baptiste Janon est né en 1981. À 18 ans, il est choisi comme premier rôle dans un court métrage, et découvre ainsi le cinéma et ses différents métiers. Après une école de théâtre à Bruxelles (LASSAAD), il fait des études de réalisation cinéma à l'IAD (Belgique) dont il sort diplômé en 2008 avec deux films de fiction. Parallèlement, il travaille dans l'éducation à l'image auprès de différents publics (personnes sourdes, enfants en foyer, primo-arrivants...). Durant 4 ans, il a été responsable pédagogique d'un atelier de production à Bruxelles et a créé des programmes pédagogiques d’initiation au cinéma, enseignés aujourd'hui dans les écoles en Belgique.  En 2012, il réalise son premier documentaire "Quand est ce que je les ai vus s'embrasser". Ce film est sélectionné à Visions du réel en 2012 dans la section des courts métrages internationaux et dans une vingtaine d’autres festivals. En 2013, il s’installe en Suisse à Fribourg où il continue de développer des ateliers cinéma pour les jeunes de la ville tout en menant parallèlement des projets indépendants locaux et internationaux. Fin 2017, il termine son film "Dernière Pêche".

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Écologie