Votre commande a bien été prise en compte, vous pouvez voir Universal Hotel pendant 48 heures à compter de la date de votre paiement.

Vous souhaitez louer ce film ?

Mode de paiement





Vous souhaitez louer ce film ?

Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir louer une vidéo. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous. Si vous n’êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix.

Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
CE FILM EST SORTI DE NOTRE PROGRAMMATION
RETROUVEZ-LE EN LOCATION


Bande annonce


Louez ce film
48h pour 2€

Universal Hotel


Peter Thompson
États-Unis, 1986
Production : Thompson Films
20'
Anglais
Français


Résumé


Dans "Universal Hotel", Peter Thompson relate ses recherches sur les expériences du Dr Sigmund Rascher à Dachau en 1942, qui portaient sur la résistance au froid. Ce médecin nazi plongeait un prisonnier polonais dans une eau gelée, puis utilisait une prostituée pour le réchauffer. Thompson utilise des photographies d'archives retrouvées dans six pays et mêle à sa quête d'autres éléments, comme le récit d'un de ses rêves.

L'avis de Tënk


Peu de réalisateurs se risquent à raconter uniquement au moyen d’images fixes, ou alors dans un registre documentaire. "Universal Hotel" est un cas de figure intéressant car il est à la fois documentaire et fictionnel, mélangeant l’analyse de 11 photographies et deux dessins en noir et blanc, avec des prises de vue en mouvement et en couleurs. À partir d’un corpus d’images très limité et avec un minimum de moyens, Peter Thompson propose un film dense, incisif, singulier. Il gère avec beaucoup de finesse l’équilibre entre la subjectivité du narrateur et la réalité objective des archives photographiques. Il ménage ses effets narratifs d’une part en ne dévoilant que progressivement l’avancement de l’enquête, d’autre part en n’avançant que pas à pas dans sa mise en scène des photographies : plusieurs minutes de plans larges avant de recadrer et d’entrer dans les photographies, arrivée progressive des univers sonores (relecture des mêmes images mais en y ajoutant des bruits d’eau, de circulation lointaine, d'un chien qui aboie), gestions différentes des amorces noires entre les plans de photographies, venue tardive des quelques informations sur la prostituée qui participe à l’expérience, etc. Le film se termine par une dimension presque fantastique avec l’obstination de ce nom qui refuse de s’effacer. "La Part de l’ombre" puis "Axoltol" que j’ai réalisé avec la collaboration du photographe Jean-François Spricigo, participent de cette volonté de travailler l’image fixe dans un flux narratif, entre vérité historique et imaginaire, immobilité et mouvement, mémoire et résilience.

Olivier Smolders
Réalisateur

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Peter Thompson

Peter Thompson est né en 1944 en Californie et est décédé en 2013 à Chicago. En 1982, il écrit, réalise et produit son premier film intitulé "Deux portraits". Il réalise par la suite 3 autres courts-métrages : "Universal Hotel" (1986), "Universal Citizen" (1987), et "Lowlands" (2009). Il achève en 2001 son unique long métrage "El Movimiento", un essai cinématographique sur la relation complexe entre l'anthropologue nord-américain William F. Hanks et Don Chabo, un célèbre chaman maya. Une bourse portant son nom vient d'être créée et est destinée aux étudiants en photographie et cinéma du Colombia College de Chicago. Thompson y a enseigné pendant 36 ans, tout en développant sa pratique artistique. Il reste connu pour son originalité, sa précision et sa recherche de la perfection.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Déclics !