Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Encore 40 jours

Bande annonce

Les Invisibles


Sébastien Lifshitz
France, 2012
Production : Zadig Productions
115'
Français


Résumé


Ces hommes et ces femmes, nés dans l'entre-deux-guerres, n'ont aucun point commun sinon celui d'être homosexuels et d'avoir choisi de le vivre au grand jour, à une époque où la société les rejetait. Ils ont aimé, lutté, désiré, fait l'amour. Aujourd'hui, ils racontent ce que fut cette vie insoumise, partagée entre la volonté de rester des gens comme les autres et l'obligation de s'inventer une liberté pour s'épanouir.

L'avis de Tënk


Le dispositif est simple : face caméra ces hommes et femmes, homosexuels, nés dans l'entre deux-guerre, racontent une histoire commune. Rien ne les unit sinon ces années passées dans l'ombre, quand il était impossible d'assumer pleinement leur sexualité. De leurs récits, le cinéaste tire une matière drôle et touchante. Présenté à Cannes en 2012, "Les Invisibles" marque une étape dans l'évolution du regard de notre société et s'impose comme un grand film politique.

Pascal Catheland
Réalisateur

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Sébastien Lifshitz

Sébastien Lifshitz est né en 1968 à Paris. Il est réalisateur et scénariste français. Après des études d’histoire de l’art à l'École du Louvre, Sébastien Lifshitz travaille dès 1990 dans le milieu de l’art contemporain, que ce soit comme assistant auprès du conservateur Bernard Blistène au Centre Georges-Pompidou ou de la photographe plasticienne Suzanne Lafont. En 1994, il se tourne vers le cinéma et réalise son premier court-métrage, "Il faut que je l’aime". En 2012, il réalise "Les Invisibles", présenté en sélection officielle au festival de Cannes. Le film obtiendra le César du meilleur film documentaire. Sébastien Lifshitz poursuit sa démarche documentaire autour des questions du genre et du féminisme avec "Bambi" (2013) et "Les Vies de Thérèse" (2017), sélectionné à La Quinzaine des Réalisateurs à l'occasion du 69e Festival de Cannes.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Coup de cœur