Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Bella e Perduta


auteur : Pietro Marcello
Musique originale de : Marco Messina
Italie, 2015
Production : Istituto Luce Cinecittà, Avventurosa Films

87'
Italien
Français


Résumé


Pulcinella, le serviteur idiot, est envoyé depuis les profondeurs du Vésuve dans la Campanie d’aujourd’hui afin d’exaucer les dernières volontés de Tommaso, un simple berger : sauver un jeune buffle nommé Sarchiapone. Dans le domaine de Carditello, une résidence des Bourbons en ruine, abandonnée au cœur de la "terre des feux", dont Tommaso s’occupait, Pulcinella trouve le petit buffle et l’emporte vers le nord avec lui. Les deux serviteurs, homme et animal, entreprennent un long voyage dans une Italie belle et perdue.

Avec le soutien de la Scam

L'avis de Tënk


Avec "Bella e Perduta", inévitable rappel du "Va, Pensiero", le chœur des esclave de Verdi ("Oh mia patria sì bella e perduta!" - "Oh ma patrie si belle et perdue !"), le réalisateur de Caserta effectue un voyage pastoral sans précédent dans les campagnes italiennes, dernier vestige d'un possible salut pour le pays. C'est un film marqué par une blessure profonde, celle de la décadence du Sud mais surtout par la disparition du protagoniste héroïque, Tommaso. Une présence constante, un regard et un visage d'une dignité inégalée, avec des yeux qui semblent crier un impératif : ne pas se rendre. Son travail de gardien de la Reggia di Carditello, une des nombreuses beautés abandonnées, se transforme en lutte contre un progrès qui a mortifié l'humanité, à partir du rapport établi avec les animaux. L'âme du film devient le buffle Sarchiapone, fuyant un destin de mort. Plus encore que les films précédents, "Bella e Perduta" affirme avec force l'idée d'un cinéma luttant contre l’oubli.

Daniela Persico
Programmatrice et critique

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Pietro Marcello

Après avoir étudié la peinture à l'Académie des beaux-arts, Pietro Marcello fait ses débuts en 2000 comme assistant réalisateur pour le documentaire "Gennarino" de Leonardo Di Costanzo et réaliser le court-métrage documentaire La baracca (2005). En 2007 il tourne "Il passaggio della linea", documentaire tourné de nuit sur les trains express italiens. En 2009, il réalise le documentaire dramatique "La Bocca del lupo", qui remporte le Torino Film Festival puis le Nastro d'Argento, le David di Donatello du meilleur documentaire et le prix Vittorio De Seta au Bif&st 2010 du meilleur documentaire. En 2011 il présente deux documentaires au Festival de Venise : "Il silenzio di Pelešjan", sur le réalisateur d'avant garde Artavazd Pelechian, et "Marco Bellocchio, Venezia 2011", un bref portrait du réalisateur Marco Bellocchio. En 2015 Pietro Marcello présente le long métrage "Bella e perduta" aux festivals de Locarno e de Toronto. En 2019, il réalise son premier film de fiction, un projet qu'il mène depuis longtemps, "Martin Eden" — basé sur le roman de Jack London — qui a été présenté à Venise (où l'acteur Luca Marinelli a reçu la Coppa Volpi) et à Toronto où il a remporté le prix Platform.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Coup de cœur