Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Bûcherons de la Manouane


Arthur Lamothe
Canada, 1962
Production : ONF / NFB

27'
Français


Résumé


Court métrage documentaire, classique du cinéma direct, témoignant de la vie de 165 bûcherons isolés dans les forêts enneigées du Haut-Saint-Maurice au Québec.

L'avis de Tënk


Des conditions de travail et de vie extrêmes. Celles de tournage aussi. L’équipe est au plus prés. Un commentaire accompagne les images, des discussions sont enregistrées, mais pas de plans d’interviews et d’échanges directs comme dans "Golden Gloves". Ici l’échange avec le cinéma passe par le regard. Des regards caméra. Furtifs. Il y a des regards caméra des ouvriers venus faire la saison. Et ceux des Amérindiens qui sont sur leurs terres ancestrales. Ce ne sont pas les mêmes regards. Ils ne disent pas la même chose. Ce sont ces regards qui troublent quand on revoit le film.

Franck Lubet
Responsable de la programmation Cinémathèque de Toulouse

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Arthur Lamothe

Arthur Lamothe est né dans le Gers, en France, en 1928. Il s'installe au Québec en 1953 et suit des études d'économie politique à Montréal. Il écrit dans diverses revues comme Cité Libre, avant de rejoindre l'Office National du Film. Il fait ses débuts de cinéastes avec "Bûcherons de la Manouane", basé sur son expérience personnelle. Son honnêteté, son engagement et sa rigueur font de lui un des meilleurs représentants du cinéma direct. "Le mépris n'aura qu'un temps" évoque la mort d'ouvriers pour dénoncer l'exploitation des travailleurs. "Le Silence des fusils" relate un incident tragique impliquant de jeunes Montagnais. Il entreprend une série de longs métrages sur les Amérindiens regroupés sous le titre "Chronique des Indiens du Nord-Est du Québec", qui constitue la partie majeure de son œuvre. "Mémoire battante", "La Conquête de l'Amérique" et "L'Écho des songes" sont des prolongements d'un cinéma unique qui compte parmi les meilleures productions de l'industrie cinématographique du Québec. On doit à Lamothe un grand nombre de films pédagogiques ("La Langue au Québec", "La Machine à vapeur", "Les Conditions d'enseignement", etc.). Arthur Lamothe est décédé à Montréal, le 18 septembre 2013.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Cinéma direct, l'école québécoise