Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Happy Âphivoat


Romain Kosellek
France, 2019
Production : Jean-Marie Gigon, Sanosi Productions, Tënk

54'
Khmer
Français, Anglais


Résumé


Dans la campagne cambodgienne, des paysans fauchent à la main sous le soleil. Derrière eux dans la rizière, deux moissonneuses-batteuses font de même en quelques minutes, tout en séparant le grain des tiges. Le long de la route en construction, les camions qui transportent les sacs de riz croisent les camions qui emmènent les ouvrières à l’usine. Plus loin, des milliers de travailleurs percent, coupent et assemblent au rythme des machines. À Phnom Penh, à l’ombre des tours, les ouvrières du textile manifestent devant les vitrines des magasins de luxe désertés. En filmant les traces de la métamorphose que connaît le Cambodge, en recueillant la parole des ouvrières qui témoignent de leurs conditions de travail, "Happy Âphivoat" se fait l’écho d’une histoire mondiale des luttes sociales.

Avec le soutien de la Scam

L'avis de Tënk


Premier film généreux dans l'intention, "Happy Âphivoat" s'inscrit dans la veine d'un cinéma politique démonstratif. L'une de ses qualités est de nous intéresser à des réalités ouvrières trop peu souvent montrées, une découverte des nouvelles usines du monde.

Jean-Marie Barbe
Producteur, coordinateur éditorial de Tënk
et co-fondateur des États généraux du film documentaire de Lussas

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Romain Kosellek

Après des études en mathématiques fondamentales et plusieurs années passées à voyager, Romain Kosellek travaille de 2009 à 2014 en tant qu’administrateur d’une école et d’une compagnie de théâtre à Paris. Il découvre la vidéo en 2007 en co-réalisant avec Elsa Berthet son premier reportage, "Courants contraires", sur les aménagements du Mékong. En 2014, il décide de se consacrer pleinement au cinéma et intègre le master de Réalisation documentaire de Lussas. Après une politisation progressive à travers les voyages et la lecture, il commence à militer en 2009 dans des organisations communistes. Depuis, il s’intéresse assidûment à l’histoire, l’économie et la géopolitique. Aujourd’hui, Romain Kosellek conçoit son engagement comme la nécessité de "crier plus fort pour ceux qui luttent et ne peuvent pas crier". Actuellement, il réalise des vidéos dans le milieu du spectacle vivant (bandes-annonces, captations…) et travaille en parallèle à ses projets de films.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Brouillon d'un rêve