Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

Je me suis mis en marche


Martin Verdet
France, 2015
Production : La Traverse
70'
Français


Résumé


Dans les années 1980, l’écrivain, poète, homme de radio et amateur de football Franck Venaille, se découvre atteint de la maladie de Parkinson. Il décide de voyager le long de l’Escaut, pour tremper ses mains à sa source. Il en rapporte le long poème épique "La Descente de l’Escaut". Aujourd’hui, la maladie a progressé mais n’empêche pas Franck Venaille de passer toujours beaucoup de temps à travailler dans le bureau où il écrivit ce texte. "Je me suis mis en marche" est un road movie mettant aux prises le texte, Venaille aujourd’hui et à l’époque de la marche. C'est également l'"adaptation documentaire" du poème et l'épopée d’un homme malade remontant un fleuve sur 450 kilomètres.

L'avis de Tënk


C’est un mouvement, celui de l’évocation de la marche, un déplacement mental dans l’imaginaire, une invitation à la rêverie. Un chemin entre une expérience et sa restitution.
Très vite, on dépasse la retranscription de l’univers poétique de Franck Venaille, et le huis clos se transforme et nous parle des chemins de l’imagination. Ici, c’est le pouvoir suggestif de ce que peut une œuvre et particulièrement la poésie qui est mis en exergue, où chacun s’approprie ses incantations et crée un ailleurs.
Un voyage pour celui qui lit, qui voit, qui entend et pour celui qui crée.

Line Peyron
Productrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Martin Verdet

Né en 1970, Martin Verdet sort diplômé en 1992 de l’École supérieure d’art graphique. Il pratique le graphisme, la peinture et la photographie. Il s’associe avec Philippe Lakits en 1996. En tant que graphistes indépendants, Verdet/Lakits travaillent dans le domaine culturel (théâtre, mode, musique, danse, art contemporain et cinéma). Martin Verdet enseigne le graphisme et la typographie de 1998 à 2003. En qualité de plasticien, il obtient en 2000 du ministère de la Culture, une bourse d’aide à la première exposition et réalise une série d’installations accompagnée d’un catalogue à La Nouvelle Galerie, à Grenoble. Martin Verdet conçoit pour la chorégraphe Olivia Grandville la scénographie de "Ryoanji" en 2000 et de "Come Out/Come In" en 2002 et 2003. Le décès de sa mère en 2001 marque une rupture avec le graphisme. Il commence un travail sur le deuil. Il obtient en décembre 2005 le prix du long métrage des Écrans documentaires pour son premier film : "Donner le jour".

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Arts