Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire
Le film n'est plus disponible
Plus d'informations sur FILM-DOCUMENTAIRE.FR et sur VAD.CNC.FR

Georges Bataille, à perte de vue


André S. Labarthe
France, 1997
Production : Les Films du bief

48'
Français


Résumé


Comment saisir à mains nues la pensée la plus volcanique du siècle ? Comment approcher par le film ce qui se dérobe à toute approche ? Comment le cinéma – "art de l’image", dit-on – peut-il accueillir et laisser vivre les images inadmissibles qui tissent des récits tels que "Madame Edwarda" et "Le Mort" ? Bref, comment parler de Georges Bataille, écrivain français majeur, dans un film quand on sait ce film impossible ?

Film réservé à un public averti

L'avis de Tënk


Maniant avec talent et précision l'art de parler du travail d'un autre, André S. Labarthe signe ici un film qui échappe à l'ordinaire style illustratif du genre biographique et invente une enquête au commentaire érudit. Questionnant autant la position du cinéaste que le mystère de l'écrivain, ainsi que la pensée radicale et sensible de Bataille, S. Labarthe nous donne à voir les motifs obsédant de l'auteur au travers des principaux lieux qui ont marqué son itinéraire de vie et de pensée.

Line Peyron
Productrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

André S. Labarthe

André S. Labarthe est né en 1931 à Oléron-Sainte-Marie. Ce critique, producteur, réalisateur et scénariste français est décédé en mars 2018. Après avoir commencé sa carrière de critique cinématographique dans les années 1950, il rejoint la rédaction des Cahiers du cinéma en 1956. En 1964, il entame la collection "Cinéastes de notre temps", qu'il coproduit avec Janine Bazin, dont il réalisa lui-même plusieurs épisodes. André S. Labarthe demeure avant tout un critique cinématographique : qu'il s'emploie à exercer son métier dans ses articles ou derrière une caméra, c'est toujours dans un esprit d'analyse et de mise en perspective.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Arts