Nous sommes désolés,
ce film n'est pas disponible
sur votre territoire

C'est presque au bout du monde


Mathieu Amalric
France, 2015
Production : 3e Scène, Les Fils De

16'
Français


Résumé


"Dans "C'est presque au bout du monde", j'explore un mystère qui me fascine : d'où viennent ces voix inhumaines ? Où, dans le corps, la troublante anomalie du chant prend-elle sa source ? La vibration, l’air, le son… Entre le cri du bébé, l’envoûtement de la berceuse, l’effroi de l’héroïne hitchcockienne sous la douche, la respiration au travail ou les râles de la jouissance, Barbara Hannigan me soufflerait-elle la voie ?..." - Mathieu Amalric

L'avis de Tënk


Au premier regard, à la première note, on pourrait se dire que la caméra de Mathieu Amalric s’intéresse au souffle et à la voix. Mais on n’est pas dupe ! C’est bien de beauté qu’il s'agit et plus particulièrement de l’attraction qu’elle convoque. À la recherche de la source des vibrations d’un corps face à son chant pour l’artiste, en passant ensuite à celles de l’oreille du public, jusqu’aux profondeurs de son âme. Un film terriblement sensuel, où les notes voient le jour avec puissance, à la fine frontière entre extase et douleur.

Line Peyron
Productrice

Vous aimez ce film, vous voulez le partager gratuitement avec un proche ? Vous devez au préalable avoir souscrit à un abonnement pour pouvoir offrir ce film. Si vous êtes déjà abonné(e) à Tënk, identifiez-vous Si vous n'êtes pas encore abonné(e), rendez-vous sur la page d’abonnement pour souscrire à la formule de votre choix

Votre souhait d'offrir ce film a bien été pris en compte. Votre proche va recevoir sous peu un mail l'informant de votre cadeau, ainsi que la marche à suivre pour pouvoir le visionner.

auteur

Mathieu Amalric

Mathieu Amalric, né le 25 octobre 1965 à Neuilly-sur-Seine, est un acteur et réalisateur français. Il s'est vu décerner le César du meilleur espoir masculin en 1997 pour "Comment je me suis disputé… (ma vie sexuelle)" d’Arnaud Desplechin, puis deux fois le César du meilleur acteur : en 2005 pour "Rois et Reine" d'Arnaud Desplechin et en 2008 pour "Le Scaphandre et le Papillon" de Julian Schnabel. Il reçoit également, en tant que réalisateur, le Prix de la mise en scène au Festival de Cannes 2010 pour "Tournée". En 2017, son film "Barbara", fait partie de la sélection Un certain Regard et récolte plusieurs prix dont le César de la meilleure actrice pour Jeanne Balibar.

LES AUTRES FILMS DE LA PLAGE Arts